AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Les postes vacants sont à privilégier !


Partagez | .
 

 LORALEI ◊ big girls cry when their heart is breaking

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




DOUBLON : Slash
CRÉDITS : shiya
CÉLÉBRITÉ : natalie dormer
PSEUDO : Dumbass*Angel
BALLES TIRÉES : 13
DOLLARS : 37093
INSCRIPTION : 18/07/2015

GROUPE : Hydra
AFFILIATION : Hydra
STATUT CIVIL : célibataire


"Keep in mind that you are a weapon. Everything you are today is because of HYDRA. Never trust the enemy. SHIELD will make you turn your back on your true family. You are a child of HYDRA. You will serve us until the last breath you take."



I don't know what happened, but it seems that I can't get enough of the blood on my hands. To see the fear in my enemy's eyes and hear them beg for mercy is all I live for. I will see that the last of the Avengers fall so that HYDRA can rise.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: LORALEI ◊ big girls cry when their heart is breaking   Sam 18 Juil - 4:23

Loralei Claire Moriarty



ft. Natalie Dormer



About You
NOM : Moriarty. PRÉNOM(S) : Loralei Claire. SURNOM(S) : Lora, 'leigh. NOM DE CODE : Nogitsune. ÂGE ACTUEL : 30 ans. DATE DE NAISSANCE : 2 janvier 1985. LIEU DE NAISSANCE : Wales, Angleterre. NATIONALITÉ: Anglaise. SITUATION PROFESSIONNELLE : Policière au NYPD. SITUATION CIVILE : Célibataire. CARACTÈRE : émotive, tourmentée, nerveuse, méfiante, bavarde, attentionnée, pessimiste, têtue, irréfléchie RACE : mutante. AFFILIATION : HYDRA. GROUPE : Villains. CRÉDITS IMAGES : Tumblr (gif) & Shiya (avatar). PERSONNAGE : Inventé. IDENTITÉ : Secrète.

CAPACITÉS, POUVOIRS : ‘Faim du Nogitsune’, c’est le nom que les scientifiques d’HYDRA ont trouvé. Mon don, si s’en est vraiment un, se base tout d’abord sur une impression de monstre, de voix intérieure qui me tourmente à tous les jours, toutes les heures de la journée. Cette particularité qui m’habite se divise par la suite en deux parties. Tout d’abord, la rage si intense que j’en perds toute humanité. Une fois que cette émotion m’envahie, je deviens pire qu’une tueuse, qu’une meurtrière. Je me transforme en une machine crée uniquement pour la destruction. Mes mouvements se font spontanément, mais aux yeux de tous, c’est comme si j’aurais passé ma vie à m’entraîner. Je suis plus forte, plus rapide, plus précise et mes coups sont plus efficaces.

La deuxième partie, celle qui me pourrit encore plus la vie, est celle de la faim. En effet, je me ‘nourris’ de la souffrance psychologique des personnes qui m’entourent. N’allez pas croire que je n’ai pas besoin de repas consistants. Je crois sincèrement que ce monstre qui se cache au fond de moi à besoin de se nourrir de cette manière afin de mieux se battre lors de mes moments de rage. Le pire, dans tout ça, c’est que lorsque je refuse de me nourrir, je deviens comme une droguée en manque. C’est une terrible faiblesse qu’HYDRA essaie toujours de corriger, mais dont elle n’a pas de réponse. Ainsi, dès que je dois m’enrager, ils font en sorte de me trouver de quoi me nourrir.


Story of my Life
Une mère, un père, une petite sœur et moi. Voilà ce à quoi ressemblait que le dessin d’une fillette de six ans. Celui-ci était toutefois le garde d’un secret plus profond, d’un poison qui coulait dans cette famille, malgré le fait qu’aux yeux de tous, les Moriarty avaient tout de la maison parfaite et des gens parfaits. Ils n’avaient pas encore lu dans le journal intime de la plus vieille des deux sœurs.

dear journal. Il fait beau dehors. J’aime beaucoup faire de la bicyclette avec maman. Elle chante et sourit tout le temps. Je me suis amusée toute la journée. Mais j’aime pas le soir. Il fait noir. Maman vient me lire une histoire. Elle s’en va après. Je ne dors pas. J’ai les yeux grands ouverts. J’entends mon papa marcher dans le couloir. Il ouvre la porte de ma chambre. J’ai peur. Il s’approche du lit. Il passe sa main sur mes jambes. J’aime pas quand il me touche.

Les Moriarty ne sont pas heureux. Bethany, la mère, aigrie mais complètement démunie face aux actions de son mari, ne dit rien. Elle ressent la souffrance de Loralei, mais elle n’ose pas lui faire face. Il l’a frappé à plusieurs reprises, et l’a même menacé de kidnapper les filles. Ainsi, la femme n’est tout au plus qu’une servante au cœur lourd, un fantôme qui erre dans les couloirs, à la recherche d’une aide invisible qui viendrait la débarrasser de l’horreur sur deux pattes qui vit dans cette maison.

dear journal. J’ai fêté mes 10 ans aujourd’hui. Maman m’a acheté un gros gâteau au chocolat, et j’ai ouverts mes cadeaux. Elle a beaucoup sourit, mais je sens qu’elle n’a plus la belle étincelle qu’elle avait avant. Je crois qu’elle sait ce qu’il se passe. Mais ça ne dérange pas. Maintenant, je n’ai plus peur quand papa vient me voir le soir. Dès qu’il recommence, je pars dans un autre monde. J’y ai trouvé un ami; il s’appelle Nogi. Il me dit qu’il sera toujours là pour moi. Il est pas très beau, mais je me sens protéger. Maman n’a pas besoin de s’en faire.

La joie n’est qu’un infime rêve pour cette famille. Bethany ne songe qu’à une chose; comment se débarrasser de son mari une fois pour toute. Sa fille, Loralei, n’est plus du tout la même et ça lui tord le cœur. La belle et spontanée blondinette est tout d’un coup devenue agressive et solitaire. Souvent, elle l’entend parler à un ami imaginaire … un certain Nogi. Est-ce que sa pauvre fille serait devenue complètement folle? Pire encore, deviendrait-elle une psychopathe comme son père? Non, il fallait qu’elle mette un terme à tout ça, une fois pour toute. Elle donnerait sa vie pour le bien-être de ses enfants.

dear journal. Nogi m’a dit qu’il fallait que je reprenne le contrôle. Il me confia que de voir une fille de 14 ans vivre une telle horreur était la chose la plus terrible à ses yeux. Il m’a dit qu’il m’aiderait. Je lui fais confiance … il a toujours été là pour moi.

En revenant de son emploi d’infirmière, Bethany a eu tout un choc. Alors qu’elle déposait doucement ses clés sur la table de l’entrée, question de ne réveiller personne, elle entrevit quelqu’un d’allonger sur le sol. Elle s’approcha un peu et lâcha un cri à faire glacer les veines. Son mari … il était par terre … la tête croche et le ventre encore plein de sang. Son regard se déplaça jusqu’au haut des escaliers, elle aperçut sa fille, Loralei, un couteau à la main et le regard vide de vie. Elle monta les escaliers en courant, puis secoua la jeune fille. Pas de réponse. Elle alla voir la plus jeune, mais elle dormait encore. Devant ce spectacle, elle ne vit qu’une seule possibilité. Mieux valait qu’elle porte le blâme. Elle écrivit une lettre d’adieux, mit Loralei dans sa chambre et s’enferma dans le garage.

dear journal. Suicide. Ma mère s’est suicidée. Je ne sais pas comment l’expliquer. Les policiers me posent pleins de questions, mais je n’ai pas de réponse. Je regarde le mur blanc juste devant moi, me laissant bercer par les mots d’approbation de Nogi. Il était fier de moi. J’avais pris le dessus sur ma vie. Il avait raison.

On la mit dans un institut pour les troubles mentaux. La pauvre avait probablement assisté au meurtre de son père et au suicide de sa mère, et les policiers, voyant son manque de concentration et sa manière de parler seule, la confièrent à des spécialistes. Pendant son séjour dans cet institut, elle fut l’auteure de bien des agressions, et on dût souvent la mettre en détention. Cela mit la puce à l’oreille d’un psychologue en particulier.

dear journal. Plusieurs hommes m’ont visité pendant la semaine. Pas n’importe quels individus. Ils étaient très bien habillés (même un peu trop) et me posaient bien des questions. Je fis comme si je n’étais pas intéressé. Ils comprirent le message. Après plus de 5 visites de suite, ils ne mirent plus les pieds dans ma chambre. J’avais la paix. Ou du moins, c’est ce que je croyais.

Deux des gardes entrèrent dans la chambre de Loralei, par une soirée pluvieuse. Elle était aussi agitée qu’à l’habitude et ils utilisèrent son état d’âme comme excuse pour lui injecter un sédatif. Après qu’elle soit complètement assommée, ils la transportèrent à l’arrière de l’institut, dans une vanne noir. Loralei ne vit plus jamais les murs de cet endroit.

dear journal. Cela fait déjà 5 ans que je n’ai pas mis les pieds en Angleterre. Je suis dans un recoin perdu du Kosovo, dans une base du groupe prénommé HYDRA. Lors de mon arrivée ici, on me fit passer de nombreux tests. On mit à l’épreuve l’être qui rôdait au fond de moi. Nogi … ou, selon les scientifiques, Nogitsune. ‘Renard malicieux’, ou quelque chose du genre. C’est ce que j’entrevis dans les nombreux dossiers à mon propos. On me montra comment faire appel à ce … ce renard afin que je puisse mieux me battre, mais que je cause également des dommages mentaux à mes ennemis. Comment? À vrai dire, je n’en sais rien. Ils ne me disent rien. Mais je suis un renard, non? J’ai donc fouillé dans les dossiers. J’ai trouvé alors la réponse à ma question.  

Loralei ne fait pas seulement que se battre comme si sa vie en dépendait, elle a aussi besoin d’énergie, et le Nogitsune en elle a absolument besoin de se nourrir de la souffrance humaine. C’est probablement en sentant la souffrance de la jeune femme lorsqu’elle était petite qu’il est entré dans sa vie, dans son esprit. Maintenant, puisque Loralei ne souffre plus autant, il a besoin de chercher la souffrance chez les autres et de s’en emparer.

dear journal. 30 ans, déjà! 30 ans d’une vie merdique, puis d’une remontée. Je dois ma santé mentale à HYDRA car ils me tendirent la main alors que j’aurais complètement tombée dans un immense trou noir, seule, dans ma chambre, à l’institut. J’aurais pu y crever, et personne ne s’en serait aperçu. Je leur suis fidèle et c’est sans étonnement que je suis en mission secrète à New-York, en tant que policière au NYPD. En effet, HYDRA souhaite avoir des yeux et des oreilles le plus près possible des Avengers, question de savoir quel sera leur prochain coup. Qu’importe la raison de ma présence ici, ils sont ma famille, et je leur obéirais toujours. HAIL HYDRA!





Dumbass*Angel
PRÉNOM : Vanessa. ÂGE : 23 ans. PAYS : Oh Canada. COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? : j'y suis déjà, une certaine slasher ... pour vous servir :) QUELLES EN SONT TES IMPRESSIONS ? : je l'adore, comme toujours! ^^ QUELQUE CHOSE A AMÉLIORER SELON TOI ? : je crois l'avoir dis sur mon autre fiche de présentation Razz  PRÉSENCE : 5 jours sur 7. TON NIVEAU DE RP ? : 9 ans de rp, et je continue toujours. (combien d'années, etc..) UN DERNIER MOT ? : yipikaye, motherf*.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


she's weird Ψ




JUKEBOX : final call ✰ koven.
DOUBLON : lysandra nora crawley + james buchanan barnes + jessica miriam drew.
CRÉDITS : swan (avatar) + tumblr (gifs) + howl. (signa).
CÉLÉBRITÉ : elizabeth olsen.
PSEUDO : howl.
COULEUR RP : #cc3333.
BALLES TIRÉES : 92
DOLLARS : 37342
NAISSANCE : 18/12/1998
INSCRIPTION : 17/07/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-trois ans.
NOM DE CODE : ancienne scarlet witch.
GROUPE : heroes.
AFFILIATION : avengers.
STATUT CIVIL : le néant.
RACE : humaine, ancienne optimisée.
JOB : membre des avengers, ancienne alliée d'ultron, ancien instrument et cible d'hydra, ancienne ennemie des avengers.
HUMEUR : maussade.


présentationlienstopicseternity.the begining of the end (intrigue).mission.broken.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: LORALEI ◊ big girls cry when their heart is breaking   Sam 18 Juil - 13:51

Bienvenue dans la famille !


Petit message gentil ici.

Le staff n'a rien à redire sur ta fiche, tu es donc validé ! Et puis tu as vu, on s'affiche rien que pour toi à cette occasion.

C'est bien, mais que faire maintenant ?
Eh bien, tu dois obligatoirement aller te recenser partout, sauf si ton personnage provient déjà de l'Univers Marvel et qu'il est donc inscrit. L'on peut avoir commis des oublis, vérifie bien et ne zappe surtout pas cette partie !

Tu peux ensuite aller faire ta fiche de liens, ta fiche de RP et même faire plusieurs demandes ! Et puis, bien entendu, commencer à jouer à travers les différents forums proposés !

Nous te conseillons également d'aller te renseigner sur l'intrigue n°1 qui a joué un rôle important sur le forum.

Nous te souhaitons un bon jeu ici, en espérant que tu te plairas au maximum ! Have fun ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar


membre du mois.




CRÉDITS : Merci Wanda pour l'avatar ♥
CÉLÉBRITÉ : Emma Stone the perfect woman on earth ♥
PSEUDO : Lily
COULEUR RP : Red
BALLES TIRÉES : 58
DOLLARS : 37230
NAISSANCE : 13/09/1990
INSCRIPTION : 17/07/2015
ÂGE IRL : 26

ÂGE DU PERSONNAGE : 21 ans
NOM DE CODE : Spiderwoman ou plus communément spidergwen dans ce monde
GROUPE : Héro
AFFILIATION : Héro
STATUT CIVIL : Célibataire mais liée à Peter Parker ♥♡
RACE : Humains génétiquement modifié
JOB : Stagiaire dans le centre de police










#Alexmameilleureamiemasoeurmonange# ♥







Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: LORALEI ◊ big girls cry when their heart is breaking   Jeu 23 Juil - 11:01

J'adore Natalie et encore plus quand elle créer des couples atypique du type Jensen/Natalie (a)
Héhé !
Luv' ! Et vive le Canada (a) :3
Donc bien entendu welcome en retard (a) *shameonme*

_________________


My everything
I'm yours.Atmosphere
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: LORALEI ◊ big girls cry when their heart is breaking   

Revenir en haut Aller en bas
 

LORALEI ◊ big girls cry when their heart is breaking

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» raketa open heart (avec deux photos odieusement pillées à Alexandr2 du forum watch.ru)
» [MNF Shushu/Lishe] Glamour Girls ~ p.5
» BD Phantom of the Opera : "The Girls Next Door"
» COVER GIRLS OF THR DC UNIVERSE : WONDER WOMAN ( ARMORED)
» Angel Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
age of heroes. :: Identification :: let me introduce myself :: Cartes acceptées-