AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Les postes vacants sont à privilégier !


Partagez | .
 

 Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




JUKEBOX : Who is this monster wearing my skin? 'Cause every time I scream no one hears me it feels like I'm paralyzed
Help me get back up before i drown
Justify my life, it's only right that i should go and find myself before I go and ruin someone else
Don't get too close, it's dark inside
Your presence still lingers here and it won't leave me alone

CRÉDITS : Tumblr + Wanda (Avatar)
CÉLÉBRITÉ : Chrissy Costanza
PSEUDO : Panda
COULEUR RP : Indigo
BALLES TIRÉES : 23
DOLLARS : 39437
NAISSANCE : 22/05/1999
INSCRIPTION : 01/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
NOM DE CODE : DareDeadDemon (Triple D)
GROUPE : Mutants
AFFILIATION : Mutants indépendants
STATUT CIVIL : Célibataire
RACE : Humaine
JOB : Etudiante en littérature + Chanteuse
HUMEUR : Miaou?

Mon amouuuur (cliquez)

"I still see it all in my head in burning red"
"My gravity"





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   Lun 10 Aoû - 14:01






Ghosts there Ghosts everywhere
feat Elliott Harris






La journée se passait assez bien pour Catherine. Elle avait fini une de ses performances et comme d'habitude, pour que certains ne la reconnaissent pas, elle s'empressa de mettre son costume de panda. Le haut était en noir et blanc et la capuche avait la forme de la tête d'un panda. Le bas est un simple short noir. Il faisait chaud mais son corps était froid. Elle enfila des converses blanches et noires. Remettant sa capuche à sa place, sur sa tête, elle se dirigea vers la ville. Ses mains étaient cachées par les pattes de panda. Certaines personnes la regardaient comme s'ils voyaient pour la première fois quelque chose de pareil. Pour Cath', c'était surtout la routine. Le regard des gens ne lui faisait plus rien. Elle était venue à New York pour ne plus penser à son passé, mais ce qui était drôle, c'est que son passé ne semblait pas vouloir la lâcher.

Son nouveau don était totalement bizarre. Elle était terrifiée lorsqu'elle voyait ce que les autres pensaient de simples légendes pour enfant. Elle portait ce genre de costume non seulement pour ne pas se faire harceler mais aussi pour que les autres ne la touchent pas. Son corps était froid, mais les autres si. Elle porte aussi des habits normaux, mais elle fait très attention. Alors qu'elle se dirigeait vers Central Park, elle s'arrêta pour acheter une glace au chocolat. Elle avançait tranquillement en mangeant sa glace et vit une femme se diriger droit vers elle. Celle-ci la traversa croyant que Cath' ne l'avait pas remarqué. Elle avait senti un souffle gelée la traverser. Elle y était habituée maintenant mais cette cité débordait de fantômes, à croire qu'il y avait beaucoup de crimes et de tueurs.

Catherine avait fini sa glace et entra dans Central Park. C'était l'un des endroits où elle se sentait bien et elle aimait y venir. Il n'y avait pas grand monde à cette heure-ci. Catherine se promena un peu puis s'assoit sir un banc en fermant les yeux pour se reposer un peu. Elle sentait les esprits venir la tourmenter, ils voulaient avoir accès au monde des vivants. Catherine eut une petite grimace puis dit.

-Laissez-moi tranquille !

Elle ouvrit les yeux brusquement le coeur battant à la chamade. Elle vit au loin un jeune homme aux yeux jaunes. Elle fut intriguée par la couleur de ses yeux et avait senti qu'il y avait quelque chose qui cloche. C'est alors qu'il entra dans le corps d'un jeune homme. Elle resta un moment bouche bée n'ayant pas pour habitude de voir ça. En plus, les deux jeunes hommes avaient les mêmes traits de visages... Catherine se leva surprise. Elle voulait savoir ce qui se passait. Est-ce que c'était un fantôme? Ou bien c'était encore son imagination qui lui jouait des tours? Sa capuche était tombée et une fois en face du jeune homme.

-Bonjour...

Ok... Elle paraissait un peu bête comme ça, elle ne savait pas vraiment quoi lui dire. Elle n'était pas très douée quand il s'agissait de mener une conversation. Elle ouvrit doucement la bouche pour continuer, sa voix petite et douce, tout comme sa taille...Ouais, Catherine était assez petite de taille pour une jeune femme de vingt ans.

-Désolé de vous abordez ainsi... Mais... Est-ce que vous allez bien?



© Jawilsia sur Never Utopia


_________________






Dernière édition par Catherine Coleman le Sam 15 Aoû - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : HOLLYSIZthe light
DOUBLON : The New Green Goblin&Ghoul.
CRÉDITS : FOREVERTRY † (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Tyler G. Posey.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #cc0000
BALLES TIRÉES : 15
DOLLARS : 39109
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans.
NOM DE CODE : Ghost.
GROUPE : Independants.
AFFILIATION : /
STATUT CIVIL : Semble peu intéressé.
RACE : Mutant, même s'il se considère comme un fantôme.
JOB : Vagabond, voleur.
HUMEUR : Nostalgique.

so hot.:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   Lun 10 Aoû - 16:20


 hallucination  


Trois... Et quatre.
Elliott laissa son esprit vagabonder comme bon lui semblait. Aux yeux du peuple de Manhattan, voir un homme endormi dans un coin un peu plus reculé, c’était magique. Le jeune brun riait ouvertement de la moue qu’ils tiraient, de toute façon, aucun écervelé d’entre eux ne pouvait l’entendre. Le côté positif de cette forme, c’était certainement qu’Harris pouvait laisser son regard se balader sur les jeunes demoiselles –le plus drôle, selon lui, était de loin d’observer leurs poitrines en présence de leurs maris. Mais, pour le moment, aucune jolie demoiselle. Seulement des hommes crevant de chaud sous des costumes serrés, bloquant très légèrement leur respiration –ils mourraient probablement à la fin de la semaine s’ils ne retirent pas cet accoutrement. Puis, des femmes bien trop vieilles habillées en tenue léopard –jupes tellement courtes qu’au moindre coup de vent n’importe qui pourrait « accidentellement » tout voir. Certains visages étaient de base jolis, mais en observant la plupart de ces ‘vieilles’ femmes, elles devaient mettre de la peinture à la place du maquillage. Avec tous ces kilos d’peinture, j’aurais de quoi repeindre la pièce de mon psychiatre. El sourit à cette pensée avant de retourner auprès de son corps inactif.

Rien. Il n’y avait rien d’intéressant sur Manhattan. Pas une personne qui sortait du lot ; à croire que tous les américains se ressemblaient. Central Park n’était décidément pas sa tasse de thé.  Tout ce qu’il pouvait faire, c’était trouver un coin un minimum tranquille pour dormir. Chose apparemment impossible. À quelques centimètres de son corps, Elliott fixait un gamin qui s’approchait petit à petit de lui. Il devait avoir six ans, ni plus, ni moins. Pour résumer, il a l’âge pour m’emmerder. Génial. Alors que Charles s’apprêtait à l’effrayer et à le traumatiser toute sa vie, l’enfant fut interpellé par sa grand-mère –ou juste une vieille femme, il n’en savait trop rien. Le jeune homme ressentit presque de la déception en le voyant rejoindre les bras chaleureux de sa mère-grand. Oh, grand-mère, grand-mère... Pourquoi as-tu de si longs doigts ? Elliott ne put retenir un sourire pervers en les regardant s’éloigner. Il regagna alors son corps, en pensant que personne ne verrait de changement. Ses yeux jaunes laissèrent place à deux billes teintées de marron. Il se leva tant bien que mal ; le corps encore engourdi. « Bonjour... » Le regard dans le vide, Harris sursauta violemment. Une jeune demoiselle –enfin jolie- se tenait droite devant lui. Une capuche de panda semblait tomber doucement en arrière, dévoilant son visage. Elliott resta sans voix un court instant, puis laissa la brune poursuivre.


« Désolée de vous aborder ainsi... Mais... Est-ce que vous allez bien ? » Hein ? El se retourna, observant les alentours. Puis son regard se reposa sur la jeune femme. Il pencha même la tête sur le côté pour vérifier si elle ne parlait pas à quelqu’un d’autre que lui. Mais... Non. Ce petit bout de chou au visage angélique s’adressait au petit voleur sans valeur. Ce dernier sembla mal à l’aise ; il n’avait absolument pas l’habitude qu’une personne vienne lui parler aussi... Innocemment ? Charles porta une main à sa nuque, grimaçant. « Je... Oui ? Quelque chose s’obstinerait à vous hurler le contraire ? » Vous, n’était-ce pas... Exagéré ? Elle devait être certainement plus jeune d’Elliott, et concrètement, elle n’était rien à côté de lui –sa taille lui paraissait si minuscule ; s’il la poussait avec son petit doigt, il aurait peur qu’elle se brise en mille morceaux. En imaginant cela, le jeune brun ne put retenir un petit rire, qui se voulait quelque peu moqueur. Rien. Elle n’était rien. Mais alors, que faisait-elle plantée devant lui, si elle était comme toutes ces autres personnes ?





FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : Who is this monster wearing my skin? 'Cause every time I scream no one hears me it feels like I'm paralyzed
Help me get back up before i drown
Justify my life, it's only right that i should go and find myself before I go and ruin someone else
Don't get too close, it's dark inside
Your presence still lingers here and it won't leave me alone

CRÉDITS : Tumblr + Wanda (Avatar)
CÉLÉBRITÉ : Chrissy Costanza
PSEUDO : Panda
COULEUR RP : Indigo
BALLES TIRÉES : 23
DOLLARS : 39437
NAISSANCE : 22/05/1999
INSCRIPTION : 01/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
NOM DE CODE : DareDeadDemon (Triple D)
GROUPE : Mutants
AFFILIATION : Mutants indépendants
STATUT CIVIL : Célibataire
RACE : Humaine
JOB : Etudiante en littérature + Chanteuse
HUMEUR : Miaou?

Mon amouuuur (cliquez)

"I still see it all in my head in burning red"
"My gravity"





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   Lun 10 Aoû - 21:34






Ghosts there Ghosts everywhere
feat Elliott Harris






Ce qui était fait était fait et Catherine voulait vraiment savoir si s'était un fantôme ou bien quelque chose d'autre peut être? Bien que notre jeune demoiselle paraissait eccentric à causr de son "look" spécial, elle était tout de même gentille au fond. Elle serra doucement ses poings, mais cela ne se voyait pas à cause de ses "pattes" de panda. Elle s'efforça de faire sortir chaque mot qu'elle disait. Chanter lui paraissait facile à côté des discussions. Il ne paraissait pas si méchant que ça au premier abord, mais elle se méfiait quand même. Catherine se méfiait de tout le monde en fait. C'était peut être son plus grand défaut: elle n'accordait sa confiance qu'à quelques personnes. Elle soupira de soulagement intérieurement lorsqu'il répondit à sa question. Il aurait pu l'envoyer balader sous prétexte qu'elle soit bizarre ou bien... Oh Wait!! Mais qui porte un tel costume en plein milieu de New York City? ... Elle avait entendu beaucoup ce genre de réflexion de la part de plusieurs gens et à croire que son coeur était gelé tout comme sa peau, cela ne lui faisait strictement rien.

Lorsqu'il lui demanda si quelque chose la tourmentait pour avoir poser une telle question, un petit bruit mignon se fit entendre de sa bouche. Elle ne savait pas vraiment comment lui dire ça. Il pensera sûrement qu'elle n'est pas bien dans sa tête. Elle réfléchissait à comment le lui dire. Le jeune homme paraissait assez normale à ses yeux. Elle ferma un instant les yeux puis les rouvrit comme si elle était obstinée à lui dire ce qu'elle voulait. Tant pus s'il la trouvera bizarre ou bien s'il la comparera à une folle. Cela ne sera pas la première fois alors autant ajouter quelqu'un d'autre à sa liste. Déterminée, elle se lança finalement

-Vous allez sûrement me trouver bizarre... Ou ce que je vous dirais sera impossible à croire...

Catherine s'arrêta doucement par trouver les bons mots. Elle ne voulait pas le brusquer ainsi. Elle se dit qu'elle est peut être en train de parler au fantôme là. Peut-être que le fantôme l'avait possédé et il n'en savait rien. Elle se mordille doucement la lèvre inférieure lui donnant un air toujours aussi mignon. Elle était du genre Kawaii et cela l'aidait dans plusieurs situations.

-Vous êtes possédé...Par un fantôme...

Elle s'arrêta nette quanf elle dit ça. Sérieux? Ce n'était pas si délicat que ça se dit elle. Elle le regarda, la tête levée un peu pour qu'elle puisse le regarder dans les yeux. Le fantôme avait des yeux jaunes mais lui, il avait des prunelles marron. Elle se posa doucement sur les pointes des pieds et posa lentement le bout de son index sur le bout du nez de celui-ci puis plussa doucement les yeux.

-Hm...Jesuis peut être en train de parler au fantôme...

Lui dit-elle avant de le lâcher, posant ses mains derrière son dos. Elle ne savait pas qu'elle sera sa réaction envers elle. Son identité n'était pas secrète et tant pis si on s'éloihnait d'elle. Pour le moment elle a bien réussi à vivre seule sans l'aide de personne. Catherine ne cachait pas du tout ce qu'elle était et puis à quoi bon... Il y avait des femmes qui se présentaient sous le surnom des diseuses de bonne aventure ou biencelles qui se croyait médium. Catherine savait que son pouvoir était non seulement étrange mais cela lui faisait peu. Elle aurait quand même voulu être née avec un autre don.

-Vous avez de beaux yeux... Mais les siens me font penser à un loup aux yeux jaunes...

Catherine eut un léger sourire qui s'effaça directement. Elle n'avait l'habitude de sourire que lorsque ses fans étaient dans le coin pu bien si ils voulaient des autographes.

- Je dis ça mais je ne sais pas si vous êtes bien réveillé ou bien vous êtes en fait le fanyôme

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________






Dernière édition par Catherine Coleman le Sam 15 Aoû - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : HOLLYSIZthe light
DOUBLON : The New Green Goblin&Ghoul.
CRÉDITS : FOREVERTRY † (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Tyler G. Posey.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #cc0000
BALLES TIRÉES : 15
DOLLARS : 39109
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans.
NOM DE CODE : Ghost.
GROUPE : Independants.
AFFILIATION : /
STATUT CIVIL : Semble peu intéressé.
RACE : Mutant, même s'il se considère comme un fantôme.
JOB : Vagabond, voleur.
HUMEUR : Nostalgique.

so hot.:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   Lun 10 Aoû - 22:58


 hallucination  


« Vous allez sûrement me trouver bizarre... Ou ce que je vous dirais sera impossible à croire... »
Pause. Longue pause. Trop longue pause. Elle semblait chercher comment formuler ses phrases. Elliott ne put se retenir de compléter ses paroles, à sa façon. « Quoi ? Je suis Batman, et en réalité je me trimballe en slip la nuit ? » Un vilain rictus s’élargit sur ses lèvres. Elle allait le trouver bizarre, puisque concrètement, il l’était. Si la demoiselle se considérait comme une personne étrange... C’est que, franchement, elle devait être bien innocente. N’a-t-elle jamais pensé à Henry, quarante-quatre ans, à la rue depuis plus de vingt ans, et qui parle seul jour et nuit ? Ça, c’est bizarre. Et quelque peu flippant, d’ailleurs. « Vous êtes possédé... Par un fantôme... » Ah. Ça aussi, c’est bizarre. Rire ou pleurer ? Elliott se contenta d’un grand silence, les yeux rivés sur la brune. Était-ce une blague ? Un défi entre amis ? Le regard du jeune homme croisa celui de son interlocutrice. Où voulait-elle en venir ? Il déglutit en sentant l’index de la demoiselle sur son nez. Est-ce que tu fais ça à tout l’monde, ma petite ? « Hm... Je suis peut-être en train de parler au fantôme... » Plusieurs idées effleurèrent l’esprit d’Harris. L’emmener aux urgences ? Peut-être pas. Lui proposer le numéro de son psychiatre –un peu trop- compréhensif ? Pourquoi pas. Lui demander si elle était alcoolique ? Nmh, évitons.

Persuadé qu’elle n’avait pas terminé son délire, Elliott restait silencieux. Cela pouvait durer des heures et des heures avant qu’elle ne s’arrête, mais... D’un côté, ça l’amusait. Il ne la trouvait pas bizarre –il en faudrait bien plus à ses yeux-, peut-être... Originale ? Physiquement parlant, elle ressemblait à une enfant. Les petites princesses, toutes jolies, avec de beaux cheveux longs. Manquerait plus qu’elle ait un côté niais. « Vous avez de beaux yeux... Mais les siens me font penser à un loup aux yeux jaunes... » « Oh... Merde. » Des yeux jaunes, hein ? Quel merdier. C’était le cas de le dire. Cette demoiselle semblait avoir vu El regagner son corps. Cette demoiselle était donc une mutante. Et... Cette demoiselle ne comprenait rien. Jackpot. Étrangement, Charles n’était pas plus surpris que ça. En fait, ce qui le surprenait le plus, c’est que la brune avait été attirée par ses yeux au point de venir le déranger –quoiqu’il n’était pas contre ce dérangement qui lui permettait d’observer la petite princesse. Alors qu’Elliott souriait bêtement depuis le début de la conversation, il fut presque heureux de voir un sourire se dessiner sur les lèvres de miss panda. Et déçu de voir qu’il disparut que trop vite.

« Je dis ça, mais je ne sais pas si vous êtes bien réveillé, ou bien vous êtes en fait le fantôme. »
Arh, mais tu ne lâches pas l’affaire avec ton fantôme, toi. Le sourire jusqu’aux oreilles, Elliott laissa ses mains glisser sur les joues de la mutante. Il ferma les yeux quelques secondes avant de les rouvrir. Du jaune. Seule la couleur de ses yeux avait changée ; il n’avait pas pris la peine –et le risque- de sortir de son corps. Harris resta muet plusieurs secondes, fixant la jeune femme droit dans les yeux. Finalement, ses pupilles retrouvèrent leur marron habituel, juste au moment où El s’éloignait de quelques centimètres de la demoiselle ; les bras tombant le long de son corps. Il pensait que c’était la meilleure façon de lui montrer qu’il n’était pas possédé –il faut dire qu’il n’est pas très doué avec les mots-, mais pourtant, il savait que ça n’allait pas suffire. Pourquoi ? Parce que, moi, ça m’embêterait pas mal qu’on m’fasse ça. Il poussa un long soupir avant de recroiser le regard de la brune. « Eh bien... Désolé de te décevoir, miss, mais je ne suis aucunement possédé par un fantôme. Je te propose plusieurs options : a) tu es sous l’empire de la drogue et tu fais des hallucinations, b) j’ai mangé beaucoup de citron et mes yeux deviennent jaunes, et enfin c) je suis capable de sortir de mon corps en mode ’’fantôme’’ et je n’ai malheureusement pas choisis la couleur de mes pupilles. Navré que tu aies vu... La scène terrifiante d’un mutant qui rentre dans son corps. Et maintenant... » Soudainement envahi de bonne humeur, Elliott ne se gênait pas pour lui parler comme s’il la connaissait depuis plus de six ans. « Qu’est-ce que tu es, toi ? »





FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : Who is this monster wearing my skin? 'Cause every time I scream no one hears me it feels like I'm paralyzed
Help me get back up before i drown
Justify my life, it's only right that i should go and find myself before I go and ruin someone else
Don't get too close, it's dark inside
Your presence still lingers here and it won't leave me alone

CRÉDITS : Tumblr + Wanda (Avatar)
CÉLÉBRITÉ : Chrissy Costanza
PSEUDO : Panda
COULEUR RP : Indigo
BALLES TIRÉES : 23
DOLLARS : 39437
NAISSANCE : 22/05/1999
INSCRIPTION : 01/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
NOM DE CODE : DareDeadDemon (Triple D)
GROUPE : Mutants
AFFILIATION : Mutants indépendants
STATUT CIVIL : Célibataire
RACE : Humaine
JOB : Etudiante en littérature + Chanteuse
HUMEUR : Miaou?

Mon amouuuur (cliquez)

"I still see it all in my head in burning red"
"My gravity"





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   Lun 10 Aoû - 23:55






Ghosts there Ghosts everywhere
feat Elliott Harris






Catherine voulait vraiment savoir ce qui se passait. Elle passait pour une folle en disant ces mots. Elle savait que ce n'est pas tous les jours que quelqu'un demande à un autre " Oh tu es possédé " mais quand même, elle voulait savoir ce qui tournait autour de ce jeune homme. Elle l'avait entendu finir sa phrase en se moquant de Batman. Elle fit une petite moue en réfléchissant puis roule des yeux, trouvant ça stupide. Elle continuait à parler et son regard ne quitta pas ses prunelles. Le jaune de ses yeux l'avait intrigué c'est vrai. C'est la première fois qu'elle voyait ce genre de chose et cela lui faisait penser à un loup garou, ceux qu'on trouve dans les romans mais... Un instant de réflexion... Si elle a un don aussi bizarre alors il ne sera pas impossible qu'il y ait vraiment des loups garous...Idiote!! Reviens à toi!! Il te regarde et toi tu as l'esprit ailleurs. 

Lorsque Catherine signala la couleur jaune, le jeune homme finit par lâcher un truc de sa bouche. Les seuls mots c'était : Oh merde. Catherine se demandait vraiment si elle avait eu une bonne idée en l'abordant. Elle ne savait pas quoi faire mais bon, elle ne pouvait pas revenir en arrière. Elle pencha doucement la tête sur le côté, regardant mieux son visage. Elle le trouvaot assez mignon, on dirait un mannequin sorti droit d'un magazine. Elle fut sortie de ses pensées lorsque le brun lui toucha les joues. Il les avaient prise entre les mains et Catherine redressant immédiatement son visage. Elle sentit son coeur battre vite à cause de ce geste. Elle était non seulement surprise mais elle avait aussi peur. Il l'avait touché et se demandait s'il avait senti qur sa peau était froide... Elle gardait en tête cette option mais elle ne pu rien faire. Elle n'avait pas vu le coup venir ayant la tête et les idées ailleurs. C'est alors qu'elle vit le changement. Elle ouvrit doucement la bouche en voyant ses yeux changés de couleur du marron vers le jaune. Le même jaune qu'elle avait vu chez le dit fantôme. Elle était choquée et en même temps émerveillée par ce qu'elle voyait. Il fit quelques pas en arrière et Catherine eut un léger sourire qui disparu de nouveau. 

Il n'était donc pas possédé, mais elle se demandait vraiment ce qu'elle venait de voir. Elle voulait avoir enfin des réponses. Elle soupira légèrement puis l'écoute parler. Il lui avait donné trois choix. Sur le premier, elle haussa les sourcils et gonfla doucementes joues en tournant la tête sur le côté. Droguer? N'importe quoi...Déjà que la cigarette la faisait éternuer, en plus elle n'était pas du tout de ce genre là. Le second choix la fit presque rire, elle croisa doucement les bras et se calma du premier choix puis se demande s'il la croyait si bête que ça... Excès de citron... Si l'excès de quoi que ce soit faisait ce genre de chose alors l'excès de barabe à papa rose donnait des cheveux roses....Hum....Cheveux roses. L'idée de se teindre les cheveux lui était passée par la tête. C'est qlors qu'enfin, son dernier choix fut un peu normal. Elle n'était donc pas la seule qui avait des pouvoirs. Elle se sentit assez soulager. Elle se gratte doucement la joue puis le regarde dans les yeux.

-Je ne sais pas si vous êtes en train de me faire marcher ou non... Ou bien si vous me trouvez si bête que ça... J'opte pour le dernier choix parce que déjà, je trouve que le dernier choix est le plus "censé". Je ne me drogue jamais et je ne veux pas essayer...Le truc du citron...On doit sûrement être trop bête pour se faire rouler dedans

Elle haussa doucement les épaules. Elle gonfla une joue restant polie faisant voir qu'elle était de bonne famille. Elle avait donc eu sa réponse. Il pouvait sortir de son corps et entrer de nouveau. Le "fantôme" qu'elle avait donc vu c'était bel et bien lui.

-J'ai vu des choses bien plus terrifiante que votre mutation...

Elle l'écouta lui parler de nouveau et la tutoyer cette fois. Elle le trouvait assez sympa et surtout il était drôle. Il lui demanda ce qu'elle était... Hm...Ce qu'elle était? Elle remit en place sa capuche en forme de panda. Elle ajusta doucement puis mis chaque index sur le bout de ses lèvres pour dessiner un petit sourir.

-Je suis un Panda

Elle lâcha ses lèvres puis garda sa capuche. Elle ne le quitta pas du regard puis dit juste après.

-Je vois les fantômes.

Dit-elle tout simplement. C'était assez petite comme phrase mais avec un sens assez large. Son pouvoir lui permettait de communiquer avec eux et elle consiste un point entre la vie et la mort.


© Jawilsia sur Never Utopia


_________________






Dernière édition par Catherine Coleman le Sam 15 Aoû - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : HOLLYSIZthe light
DOUBLON : The New Green Goblin&Ghoul.
CRÉDITS : FOREVERTRY † (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Tyler G. Posey.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #cc0000
BALLES TIRÉES : 15
DOLLARS : 39109
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans.
NOM DE CODE : Ghost.
GROUPE : Independants.
AFFILIATION : /
STATUT CIVIL : Semble peu intéressé.
RACE : Mutant, même s'il se considère comme un fantôme.
JOB : Vagabond, voleur.
HUMEUR : Nostalgique.

so hot.:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   Mar 11 Aoû - 23:03


 hallucination  


 « Je ne sais pas si vous êtes en train de me faire marcher ou non...Ou bien si vous me trouvez si bête que ça...J'opte pour le dernier choix parce que déjà, je trouve que le dernier choix est le plus "censé". Je ne me drogue jamais et je ne veux pas essayer...Le truc du citron...On doit sûrement être trop bête pour se faire rouler dedans. »
Elliott retint un fou rire. Qui pourrait avoir les yeux jaunes après avoir mangé du citron ? Cela lui semblait tellement logique qu’il ne pensait pas que la brune relèverait ce détail. Il se contenta donc d’une simple grimace ; retenant tant bien que mal une blague que la demoiselle aurait pu trouver blessante. « J'ai vu des choses bien plus terrifiantes que votre mutation... » Le jeune brun sentit ses sourcils se froncer. Alors comme ça, tu lis dans l’avenir ? Concrètement, elle n’avait pas vu sa mutation. D’ailleurs, elle serait probablement traumatisée si elle assistait à la deuxième étape de sa transformation. Chose qu’El ne souhaitait à personne ; étant donné qu’il était effrayé de son propre pouvoir. Même avec la meilleure volonté du monde, il lui était impossible de voir le bon côté des choses. Des gens mourraient par sa faute, et il ne pouvait rien y faire.

Levant un sourcil, Harris observa attentivement chaque geste de la demoiselle. C’est qu’elle bouge, la princesse. Capuche panda sur la tête, faux sourire niais, yeux pétillants... Je suis sûr que pleins d’hommes aimeraient être à ma place. Elle était jolie, c’est vrai. Un peu trop jolie, en fait. Elle lui paraissait presque irréelle. Comme si cette conversation n’était que le fruit de son imagination. De plus, il était resté bouche bée en la touchant –les joues, bien évidemment. Sa peau était froide. Anormalement froide. Peut-être est-elle malade. « Je vois les fantômes. » Sortant de ses rêveries, Elliott cligna plusieurs fois des yeux, avant de se reculer. La peur ? Pas du tout. La surprise ? Disons qu’après avoir affirmé que c’était un panda –oui, il tenait à y croire-, il ne s’attendait pas particulièrement à... Ça. Pourtant, en y réfléchissant bien... Ça pouvait être cool, comme pouvoir, au point d’en faire un film. Bien qu’il devait certainement en y avoir des tonnes à ce sujet, des histoires aussi incohérentes que stupides. El ne put s’empêcher de sourire à cette pensée ; comme si celui lui semblait évident que les fantômes des films étaient totalement différents de la réalité.

« Oh. Waw. Fantastique, un panda qui voit des fantômes. Manquerait plus que tu portes une culotte Hello Kitty pour devenir la femme de ma vie. » Finalement, Elliott se rapprocha de son interlocutrice, veillant à ne pas la toucher trop brusquement. Il poussa un léger soupire avant de coller son front contre celui de la brune. Gelé. Tout simplement gelé. Bon. Il n’était pas docteur –surtout en voyant l’incroyable aide qu’on lui fournissait. Il n’était pas non plus expert en fantômes depuis 1975 –et puis, il n’était même pas né. Cette femme l’a pris pour un fantôme. Ok. a) elle m’a traumatisé avec son histoire de spectres. b) c’est elle, le fantôme. c) des glaçons sont ancrés dans son cerveau. Ou peut-être cela faisait partie de son don ? ’’Tu peux voir les fantômes, mais tu auras la peau gelée pour le restant de tes jours’’. Ou... Son radiateur ne fonctionnait plus, et elle a décidé de le réparer elle-même –ce qui prouverait enfin que les femmes ne sont rien sans les hommes. Après quelques secondes de réflexion, Elliott finit par rouvrir la bouche, murmurant d’un calme olympien : « Comment fais-tu pour être aussi... Gelée ? »






FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : Who is this monster wearing my skin? 'Cause every time I scream no one hears me it feels like I'm paralyzed
Help me get back up before i drown
Justify my life, it's only right that i should go and find myself before I go and ruin someone else
Don't get too close, it's dark inside
Your presence still lingers here and it won't leave me alone

CRÉDITS : Tumblr + Wanda (Avatar)
CÉLÉBRITÉ : Chrissy Costanza
PSEUDO : Panda
COULEUR RP : Indigo
BALLES TIRÉES : 23
DOLLARS : 39437
NAISSANCE : 22/05/1999
INSCRIPTION : 01/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
NOM DE CODE : DareDeadDemon (Triple D)
GROUPE : Mutants
AFFILIATION : Mutants indépendants
STATUT CIVIL : Célibataire
RACE : Humaine
JOB : Etudiante en littérature + Chanteuse
HUMEUR : Miaou?

Mon amouuuur (cliquez)

"I still see it all in my head in burning red"
"My gravity"





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   Mer 12 Aoû - 1:06






Ghosts there Ghosts everywhere
feat Elliott Harris







Catherine pensait qu'il était comme elle et qu'il comprendrait son pouvoir. Décidément, elle semblait avoir faux depuis le début surtout en rapport avec le "fantôme". Elle ne pouvait parler de son don à tout le monde parce qu'ils croiront que Catherine n'est qu'une folle qui avait besoin d'un psychologue ou pire d'un hôpital. Elle ne disait jamais ce qu'elle ressentait ou bien ce qui lui traversait l'esprit. Catherine n'avait pas d'amis à qui se confier dans cette ville. New York était bondée de monde mais notre jeune demoiselle paraissait inaperçue même avec son costume excentrique. Elle ne faisait jamais confiance à qui que se soit mais elle sentait que cette fois-ci n'était pas comme les autres... Elle ressentait quelque chose qu'elle n'avait jamais ressenti avant, mais elle s'obstinait à ne pas le dévoiler voulant que ça reste cacher dans son coeur. Elle espérait juste qu'elle ne faisait pas encore les mauvais choix. 

Elle le regarde et trouvait qu'il souriait assez fréquemment. Elle se demandait si elle aussi pouvait sourire autant. Déjà qu'avec ses fans ses sourires étaient forcées et quand elle voulait vraiment sourire, son sourire était brève...Trop court même. Elle se dit qu'il avait de la chance de sourire ainsi. La jeune demoiselle le regardait toujours dans les yeux, ses prunelles ne quittèrent pas les siennes comme si elle aytendait un signe, ou quelque chose de lui. Elle avait aimait la couleur de ses yeux, ses yeux jaunes. Catherine aimait les choses uniques et cette couleur, elle ne l'a jamais vu sur les yeux de quelqu'un, chose normale vu que les humains était...Humains? Elle soupira doucement et lorsqu'elle lui dit qu'elle pouvait voir les fantômes, elle se demandait qu'elle genre de réaction il aura. 

Elle avait révélé une partie de son pouvoir et cela en quelques mots. Son pouvoir était dangereux non seulement pour elle mais pour les autres aussi, surtout les tueurs et criminel. Elle avait déjà tué pour protéger les autres et les esprits ne voulaient pas la laisser tranquille. Elle serra un peu plus son poings puis la voix du beau brun la fit sortir de cette pensée. Elle l'écoute parler comme si il était en train de se moquer d'elle... Hey mais ! Il lisait dans ses sous vêtements ou quoi? Elle voulait rougir lorsqu'il parla d'Hello Kitty mais sa peau froide ne fit aucun signe de gêne. Elle se dit qu'il fallait sûrement se taire. Mais disons que notre jeune chanteuse aime retourner de temps en temps en enfance? Oui? Euh non. Elle était juste bizarre mais en dehors de ça, elle porte aussi des sous vêtements de marque comme Victoria's secret ou Prada ou même Dior mais Bref !! On ne parle las de sous vêtements là !!

Elle ouvrit doucement la bouche pour parler mais son geste la paralysa. Elle sentait de nouveau son coeur battre un peu plus fortement. C'était la première fois qu'un garçon était aussi près d'elle, à part son ex mais elle ne l'avais pas laissé la toucher. Elle continuait de le regarder voulant reculer mais elle n'y arriva pas. Ses poings déserrés, elle sentait la chaleur de son front contre le siens qui était gelé. Elle avala doucement sa salive en l'écoutant lui demandait pourquoi elle était si gelée. Sa "patte" se posa doucement sur son épaule comme si elle voulait faire un geste pour qu'elle puisse reculer. Elle baissa doucement les yeux ne sachant pas quoi le dire. 

-J'avais espéré que... Que vous n'ayez pas senti ma peau...Je...

Elle recula doucement d'un petit pas, le regard toujours baissé. Elle ne savait pas si il allait comprendre si elle lui expliqua la situation. Tout ceci semblait insensé même pour elle. Tout était encore si nouveau pour elle et elle avait peur. Elle ne se sentait plus en sécurité...Nul part... Elle voulait juste que tout ça ne soit qu'un simple rêve et pourtant, elle savait bien que c'était la réalité. Elle lâcha quelques petits bruits incompréhensibles comme si elle essayait de chercher ce qu'elle devait dire.

-C'est difficile à dire... Je ne suis pas...Je ne suis pas normale...

Elle voulait pleurer mais elle n'y arrivait pas. Elle ne voulait pas craquer, pas devant lui. Elle ne le connaissait pas et se contenta de se serrer son bras droit. Elle souffla un peu bruyamment. Elle n'osa plus le regarder en face.  


© Jawilsia sur Never Utopia


_________________




Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : HOLLYSIZthe light
DOUBLON : The New Green Goblin&Ghoul.
CRÉDITS : FOREVERTRY † (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Tyler G. Posey.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #cc0000
BALLES TIRÉES : 15
DOLLARS : 39109
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans.
NOM DE CODE : Ghost.
GROUPE : Independants.
AFFILIATION : /
STATUT CIVIL : Semble peu intéressé.
RACE : Mutant, même s'il se considère comme un fantôme.
JOB : Vagabond, voleur.
HUMEUR : Nostalgique.

so hot.:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   Lun 17 Aoû - 14:51


 hallucination  


« J'avais espéré que... Que vous n'ayez pas senti ma peau... Je... »
Déboussolée, elle s’éloignait d’un pas quelque peu pressant. La gêne ne semblait pas s’étendre sur son visage ; seulement dans ses gestes. Il suivait son regard, bien que baissé, toujours dans l’incompréhension. Les gémissements de la demoiselle n’aidaient en rien, bien qu’expliquer une telle froideur soit complexe, il fallait probablement attendre un certain temps avant qu’elle reprenne la parole. « C'est difficile à dire... Je ne suis pas... Je ne suis pas normale... » Et t’es pas la seule, miss. Ça croule de mutants psychopathes, par ici. Des gens vraiment pas normaux. Des fous furieux, incontrôlables, puissants, qu’on n’peut mettre en cage. Des gugusses de sauveurs en slip, délivrant des chatons enchaînés dans les ruelles sombres du Bronx. Ou des p’tains de citoyens écervelés qui font gaffe à rien au volant. Ouais, un jour, quelqu’un sera mort en faisant un doigt d’honneur à la voiture qui l’klaxonne pour le prévenir d’un danger. J’en reviens aux chatons. Pfeh, les chats, t’crois qu’ils sont normaux, eux ? C’des créations du diable, ils ont été créés dans le but d’anéantir la galaxie. Il pensait ces paroles fort, très fort, comme s’il essayait de faire de la télépathie. Le problème, c’était qu’Elliott était si sérieux –chose rare- qu’il ne put prononcer un seul de ces mots.

Exaspéré, il poussa un soupire, le regard dans le vide. Était-ce si important ? Non, après tout, El n’allait pas toucher la demoiselle h24. C’était peut-être la première et dernière fois qu’il l’a touchait. Sans aucune arrière pensée, évidemment. Un sourire finit par s’accrocher à ses lèvres en sentant la pression sur son bras droit. Un peu de tristesse se glissait dans ses yeux lorsqu’il se rendit compte que son petit frère le tenait souvent par l’avant-bras. De plus, ils devaient certainement avoir le même âge. « Tu n’es pas normale ? Tant mieux. J’aime les gens anormaux. La normalité est quelque chose de si... Irritant ! Et puis, voyons le bon côté des choses : si un jour je fonds au soleil, je sais que tu es bien mieux qu’un ventilateur. Il fit une courte pause, posant ses deux mains sur les épaules de la jeune brune. Le jaune remplaça le marron de ses pupilles. Et puis, franchement. J’ai l’air normal, moi ? T’en vois beaucoup des mecs –incroyablement sexys- qui s’baladent dans Manhattan avec les yeux jaunes ? Excepté les pépés bourrés vomissant contre un arbre –ou ceux qui ont mangé trop de citron. » Oui. Il insistera toute sa vie sur ces citrons. Même si ces paroles étaient une tentative pour lui rendre son sourire.

Il finit par la lâcher, sans la quitter des yeux. Yeux qui semblaient brûler. Il ne fallait pas qu’il abuse de cette forme. Il en deviendrait probablement aveugle. C’était pour cette raison que les pupilles d’Elliott gardèrent leur marron habituel. Gardant les yeux fermés quelques secondes, il les rouvrit doucement, reposant ainsi que regard sur la demoiselle. Une « FFF ». Fine, froide, frêle. Minuscule. Trop chouuu ! Elle passerait niquel dans un réfrigérateur. En tout cas, les goules seraient inassouvies en voyant le corps de la demoiselle. Demoiselle... « Sinon, ma p’tite princesse qui s’considère anormale a un prénom ? Ou bien les gens préfèrent la siffler ? Ou encore donner un petit surnom tout mignon qui pète des arcs-en-ciel ? » Ehh, oui. Autant lui demander. Ça éviterait de gueuler dans la rue ’’Heeey, Fine froide frêle brune aux sous-vêtements Hello Kitty !’’. L’idée serait  certainement très tentante, mais à moins de vouloir recevoir une baffe en pleine tronche, il fallait qu’il s’abstienne. Surtout qu’il ne savait toujours rien de ses sous-vêtements.
Du moins, pas encore.






FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : Who is this monster wearing my skin? 'Cause every time I scream no one hears me it feels like I'm paralyzed
Help me get back up before i drown
Justify my life, it's only right that i should go and find myself before I go and ruin someone else
Don't get too close, it's dark inside
Your presence still lingers here and it won't leave me alone

CRÉDITS : Tumblr + Wanda (Avatar)
CÉLÉBRITÉ : Chrissy Costanza
PSEUDO : Panda
COULEUR RP : Indigo
BALLES TIRÉES : 23
DOLLARS : 39437
NAISSANCE : 22/05/1999
INSCRIPTION : 01/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
NOM DE CODE : DareDeadDemon (Triple D)
GROUPE : Mutants
AFFILIATION : Mutants indépendants
STATUT CIVIL : Célibataire
RACE : Humaine
JOB : Etudiante en littérature + Chanteuse
HUMEUR : Miaou?

Mon amouuuur (cliquez)

"I still see it all in my head in burning red"
"My gravity"





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   Jeu 20 Aoû - 22:29






Ghosts there Ghosts everywhere
feat Elliott Harris







Catherine ne savait pas vraiment comment lui dire ce qui se passait. Lui, pouvait se déplacer de son corps et avait les yeux jaunes alors il devait sûrement être comme elle. Elle savait qu'il n'était pas comme les autres mais pourtant elle ne pouvait pas s'empêcher de se faire du soucis. Elle ne pouvait pas faire confiance à n'importe qui et puis, elle avait déjà goûté aux sarcasmes des autres lorsqu'elle leur disait qu'elle voyait le fantôme de sa mère. Elle ne voulait pas que ça recommence et pourtant, elle ne voyait pas en ce jeune homme quelque chose d'hautain au contraire il semblait être une personne sympa. Elle l'avait regardé, mais son regard dévie tout de suite le siens. Elle avait peur, très peur même. Son pouvoir l'effrayait et elle sentait les esprits s'approcher. Elle voulait crier mais un silence resta entre eux. Elle ne pu prononcer aucun mot. Elle ne pu faire grand chose, juste se taire. 

Elle l'entendit soupirer... Avait-il finit par se lasser de sa présence? Voulait-il s'en aller? Toutes ces questions traversèrent l'esprit de Catherine qui luttait pour chasser tout ceci de son esprit. Il fallait qu'elle lui explique la situation. Elle devait lui faire confiance... Elle en avait besoin. C'est alors que la voix du jeune brun la fit revenir à elle. Il lui dit qu'il aimait les gens anormaux et malgré la situation qui opressait Catherine, elle eut un léger sourire lorsqu'il fit sa petite blague. Un simple petit sourire qui s'effaça après quelques minutes. Elle n'était habituée à sourire qu'avec ses fans, en plus il n'y avait pas d'occasion dans son passé qui l'obligeait à rester souriante. Elle ne savait pas ce qui était le vrai bonheur et avec cette chute, ses sentiments étaient mélangés. 

Lorsque le jeune homme tint Catherine par les épaules, elle fut obligée de le regarder dans les yeux. Ses prunelles reprirent leur couleur normal, le marron. Il continuait à lui parler et décidément elle le trouvait de plus en plus rigolo. Il s'obstinait avec cette histoire de citron. Elle fit une petite moue en le regardant puis sr mordille discrètement sa lèvre inférieure. Il n'avait pas tord. Elle pouvait lui dire ce qu'il lui arrive mais elle espérait qu'elle ferait les bons choix maintenant. Elle ne voulait plus rien regretter. Son ancienme vie est du passé et après sa chute, se fut une nouvelle vie qui s'offrait à elle. Elle ne voulait pas la gacher. 

Elle continuait de le regarder dans les yeux et lorsqu'elle voulait parler, il la devança et lui demanda son prénom. Catherine avait un peu rougit quand il lui dit "princesse". Elle était loin d'en être une. Elle se demandait en plus de quels surnoms il voulait parler ? Elle soupira intérieurement puis dit finalement.

-Je m'appelle Catherine Coleman... Maiis vous pouvez m'appelez Cath'... A part cette abréviation, je ne vois pas de quels surnoms vous parlez...Et vous? Comment vous vous appelez?...Mr. Le...sexy...

Elle voulu tousser mais elle s'en était retenu. Il avait parler de lui ainsi, alors pourquoi ne pas reprendre ce qu'il avait dit. En plus, il l'avait appelé princesse. Elle prit une inspiration suite à ce qu'elle avait dit. Elle était décidé à lui dire la vérité. Elle prit son courage à deux mains et tout en le regardant toujours dans les yeux. Elle dit doucement.

-Et pour ma peau...Vous avez raison, il n'y a pas de garçon autre que vous qui a les yeux jaunes ou qui peut sortir de son corps en forme d'âme... Nous ne sommes pas comme les autres et je sais que je peux vous faire confiance...

Après cette petite introduction elle reprit vite la parole. 

-J'avais insisté sur le mot fantône parce que je peux les voir, tout simplement parce que c'est mon don. J'ai commencé à voir les fantômes depuis la chute que j'ai faite. Je suis tombée d'un étage à un autre et je pensais que c'était la fin, mais je ne pensais pas que c'était le début. Après ma chute, ma peau est devenue froide mais je sens qu'en moi, il y a une sorte de chaleur...

Elle soupira doucement et posa ses mains sur sa poitrine au moment où elle prononça sa dernière phrase. 

-Je suis désolé de vous ennuyez avec tout ce que j'ai dit...

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________




Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : HOLLYSIZthe light
DOUBLON : The New Green Goblin&Ghoul.
CRÉDITS : FOREVERTRY † (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Tyler G. Posey.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #cc0000
BALLES TIRÉES : 15
DOLLARS : 39109
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans.
NOM DE CODE : Ghost.
GROUPE : Independants.
AFFILIATION : /
STATUT CIVIL : Semble peu intéressé.
RACE : Mutant, même s'il se considère comme un fantôme.
JOB : Vagabond, voleur.
HUMEUR : Nostalgique.

so hot.:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   Lun 24 Aoû - 23:14


 hallucination  


« Je m'appelle Catherine Coleman... Mais vous pouvez m'appeler Cath'... À part cette abréviation, je ne vois pas de quels surnoms vous parlez... Et vous ? Comment vous vous appelez ?... Monsieur... Le... Sexy... »

Oh, enfin ! Un peu d’humour venant de mademoiselle, great. Ou si ça s’trouve, elle est sincère ? Oh, oh, de... Oh ! Souriant bêtement, Elliott ordonna intérieurement à ses petites voix de se taire. « Mmh’eh bien, des surnoms comme... Euh... « Cath ». Le genre de surnom qu’un ami nous donne. » Un nouveau sourire, plus bref, s’accrocha à ses lèvres. Ami, hein. Avec un tel pouvoir, peu de gens oseraient s’approcher de la brune. Elle devait certainement garder cela secret. Un peu comme El, même si dans son cas, personne n’était intéressé. Il se voyait mal dire à des gens « Yo, j’sors de mon corps, tu veux... Sortir avec moi ? ». Aucun ami, aucune petite-amie, il ne savait donc rien de tout ça. Peut-être que j’suis gay. Cette pensée sembla le déprimer une fraction de seconde, puis son regard se reporta sur le petit bout de femme. Non, clairement, non. Les femmes, les boobs, je veux plonger mes lèvres dans un cou féminin. « Elliott Charly Harris, mais tu peux m’appeler Charles, comme mon timbré de psychiatre. Ou tu peux simplement m’appeler Sexy-Man. »

Un léger silence s’installa entre les deux jeunes gens. Leurs yeux dansaient, et se retrouvaient toujours. « Et pour ma peau... Vous avez raison, il n'y a pas de garçon autre que vous qui a les yeux jaunes ou qui peut sortir de son corps en forme d'âme... Nous ne sommes pas comme les autres et je sais que je peux vous faire confiance... » Confiance ? Était-elle réellement si naïve, si innocente ? S’il n’était pas autant ouvert d’esprit, Elliott aurait certainement déjà pris ses jambes à son cou. Non pas par peur, mais pour éviter d’entendre des idioties. Et donc, le problème, c’est qu’elle me raconte pas d’salades. « J'avais insisté sur le mot ‘fantôme’ parce que je peux les voir, tout simplement parce que c'est mon don. J'ai commencé à voir les fantômes depuis la chute que j'ai faite. Je suis tombée d'un étage à un autre et je pensais que c'était la fin, mais je ne pensais pas que c'était le début. Après ma chute, ma peau est devenue froide mais je sens qu'en moi, il y a une sorte de chaleur... »

Troublant, n’est-ce pas ? Même le pire des méchants aurait la larme à l’œil ! Ses mains se portèrent vers son cœur. Harris avait l’impression de voir une enfant perdue, cherchant désespérément à comprendre dans quelle foutue situation elle s’était mise. « Je suis désolée de vous ennuyer avec tout ce que j'ai dit... » Les paroles de trop. Sans trop comprendre, El cherchait à la consoler, tentant admirablement de prononcer un mot de quelconque réconfort. « Eh bha... On peut dire que tu es tombée bien bas. Non, évite de dire ça, Elliott. Non, putain. Euh, je... Bref. Si ça m’ennuyait, je ne t’aurais rien demandé. Je ne serais pas là, devant toi, à te regarder droit dans les yeux, avec un sourire idiot collé aux lèvres. Je... m’intéresse à une petite inconnue qui a le cran de venir me parler. » Pas de mensonges, pas cette fois. Même pour quelques minutes, aucune personne ne voulait avoir de discussion avec un voleur pareil. Aucune parole, aucun regard. Simplement un lourd silence, presque étouffant ; intimidant. L’éternelle atmosphère pesante, qui lui rappelait chaque jour à quel point il était différent.






FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : Who is this monster wearing my skin? 'Cause every time I scream no one hears me it feels like I'm paralyzed
Help me get back up before i drown
Justify my life, it's only right that i should go and find myself before I go and ruin someone else
Don't get too close, it's dark inside
Your presence still lingers here and it won't leave me alone

CRÉDITS : Tumblr + Wanda (Avatar)
CÉLÉBRITÉ : Chrissy Costanza
PSEUDO : Panda
COULEUR RP : Indigo
BALLES TIRÉES : 23
DOLLARS : 39437
NAISSANCE : 22/05/1999
INSCRIPTION : 01/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : 20 ans
NOM DE CODE : DareDeadDemon (Triple D)
GROUPE : Mutants
AFFILIATION : Mutants indépendants
STATUT CIVIL : Célibataire
RACE : Humaine
JOB : Etudiante en littérature + Chanteuse
HUMEUR : Miaou?

Mon amouuuur (cliquez)

"I still see it all in my head in burning red"
"My gravity"





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   Dim 6 Sep - 22:55




Ghosts there Ghosts everywhere
feat Elliott Harris







Revenons aux surnoms. Je ne savais pas vraiment quel genre de surnom on pouvait donner à une fille telle que moi. Cela serait surement des surnoms bizarres et déprimants mais de toute façon cela ne me faisait rien. Les gens pouvaient dire ce qu’ils veulent de moi, je tendais toujours la sourde oreille. Par exemple, là, lorsque je portais ce genre de costume en publique. Les gens me regardaient, certains me trouvaient mignonne, d’autres bizarres ou encore étranges. Tiens, même qu’il y a des filles là-bas qui riaient en me voyant arriver vêtue ainsi croyant que je voulais surement attirer les regards sur moi. Les gens ont tous un point de vue différent sur les choses, tout comme ce jeune homme brun. Je n’étais pas si différente au final, il y avait des gens comme moi, des gens qui se fichaient de ce que les autres pensent et vivent que pour eux-mêmes. Je ne voulais pas rester prisonnière de ma bulle, je voulais la partager avec quelqu’un mais quelqu’un de confiance.

Il se présenta lui aussi à moi. Il me demanda de l’appeler donc Charles mais je trouvais qu’Elliott lui allait bien aussi. Je ris un peu discrètement lorsqu’il prononça sexy-man. Je disais cela pour plaisanter avant, mais je ne nie pas qu’il était beau. Je ne me voyais vraiment pas dire Sexy-Man devant tout le monde... Je ne me vois vraiment pas du tout dans ce genre de situation. Je continuais de le regarder, ayant finalement un léger sourire aux lèvres. Il était gentille et même sympa. Il me faisait rire lorsqu’il voyait que je n’allais pas bien et lorsque je parlais de moi, lui disant pourquoi j’avais la peau froide, il m’avait écouté. La seule chose que j’avais apprécié durant ce petit monologue c’était qu’il n’avait pas pris ses jambes à son coup et s’était enfuit, bien que je pense que si jamais il devait le faire, il l’aurait fait depuis longtemps. Sérieux... Je voyais trop les gens me quitter lorsque je commençais à parler de fantômes, me trouvant trop bizarres et surtout trop crédible. Ils ne me croyaient pas alors pourquoi je devais leur révéler qui j’étais vraiment ? Les gens avait peur de côtoyer une personne comme moi, alors je gardais le silence. Je n’aimais pas en général parler de moi mais sa question fut un peu gênante alors je ne pouvais pas lui mettre un vent. Ce n’était vraiment pas dans mes cordes.

J’avais finis ma phrase en m’excusant. Je savais que je parlais trop et je ne voulais surtout pas l’ennuyer, c’est alors que finalement il prit parole me disant que j’étais tombée bien bas. Je ne savais pas vraiment comment le prendre alors je ne dis rien, je restais simplement debout à le regarder tout comme les dernières minutes. Je contemplais ses beaux yeux marron comme si j’attendais quelque chose de sa part mais finalement, j’y avais pris gout. Il continua en disant quelque chose que je n’aurais jamais penser écouter de quelqu’un. Quelque chose qui me réchauffa le cœur. J’eus un sourire chaleureux face à ce qu’il venait de me dire. Je ne pensais vraiment pas qu’un jour je tomberais sur une personne comme lui. J’en étais contente.

-D’habitude les gens prennent leur jambes à leur coup lorsqu’ils m’écoutent parler de ce genre de chose... Mais toi tu es vraiment... Spécial...

Mon sourire finit par s’effacer mais celui-ci avait duré bien plus longtemps que les autres. Ce sourire là je ne l’affichais que lorsque j’étais vraiment, mais vraiment contente.

-Désolé... Je viens de te tutoyer...

Je venais de voir qu’après toute cette conversation j’arrivais toujours à le vouvoyer, mais là, c’était différent. Je l’avais tutoyé sans faire exprès.

- J’aime ton pouvoir, je le trouve vraiment amusant. Au moins tu peux faire des choses que personne peut voir


© Jawilsia sur Never Utopia




_________________




Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ghosts there, ghosts everywhere • ft Elliott Harris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Blu-Ray] Ghosts of Mars (Import US)
» Ghosts of Mars:
» Ghosts de Stan Winston
» Ghouls'n Ghosts
» [JEU] GHOSTS'N ZOMBIES : Action shooting game [Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
age of heroes. :: New York City :: Manhattan :: Central Park-