AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Les postes vacants sont à privilégier !


Partagez | .
 

 [TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




DOUBLON : pietro f. maximoff.
CRÉDITS : LSD Art. Tumblr. Bazzart.
CÉLÉBRITÉ : Garrett Hedlund.
PSEUDO : LSD Art.
COULEUR RP : Darkred.
BALLES TIRÉES : 35
DOLLARS : 39133
NAISSANCE : 02/09/1994
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 23

ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans.
NOM DE CODE : Venom.
GROUPE : Vilains.
AFFILIATION : Solo.
STATUT CIVIL : Célibataire.
RACE : Humain.
JOB : Journaliste.
HUMEUR : Maussade.





unite we stand:
 





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.   Dim 9 Aoû - 18:23



❝ HARRY X EDWARD

   ♦ eternity.

Je respirais doucement, en sentant mon souffle remplir ma poitrine et s’échapper par mes narines. L’inspiration était vigoureuse tandis que l’expiration, faible. La première était pleine de vie tandis que la seconde semblait liée à la mort. La forte inspiration venait toujours satisfaire le corps en proie de violence et de colère. J'avais confiance de ma force, je savais à quel point j'étais fort... Mais un jour rien ne suivra l’expiration. L’air cesserait d’entrer et de sortir mon corps. Même mes os finiront par se désagréger. C'est une chose à laquelle nous sommes tous confrontés, ce pourquoi nous devons nous donner les moyens d'accomplir ce que l'on souhaite avant de "partir".

Je repensais à Harry Osborn, mes renseignements étaient juste quant à son arrivée à Ravencroft. Le temps est passé et je dois féliciter mes talents d'enquêteurs pour l'avoir localisé dans sa tour. La malédiction des Osborn qu'il a tenté de soigné par le biais du venin d'araignée génétiquement modifié. Voilà un acte courageux mais peu louable envers lui-même. Il s'était infligé tant de mal pour mener sa vengeance à bien envers Peter, mais en vain. Il se fout complètement de la peine que j'aurai pu ressentir pour lui... Mais il avait les capacités de retenter sa chance. Sans doute se pensait-il faible à l'idée de retenter un assaut.

Il n'allait pas remonter sur son planeur avant un bon moment selon moi, mais il fallait que des mots percent à jour son côté humain. Il devait s'abandonner à sa principale motivation. Je lui serai utile et il me sera utile, du moment qu'il le fait souffrir sans le tuer... Je n'ai rien à lui reprocher. Il a tué Gwendolyne Stacy, indirectement. Je ne lui en voudrais jamais pour avoir "détruit" l'araignée. Mais il fallait frapper toujours plus fort pour que Spider-Man réalise que ses idéaux sont loins d'être juste s'il s'arrête à la notion de bien et de mal. Non, nous servions nos propres intérêts. C'était là la toute différence entre lui et nous.

La nuit était tombée sur New York, le moyen le plus facile pour moi de me déplacer sans être vraiment être visible. Ma corpulence était celle d'une musculature légèrement plus élevée que celle de ma forme humaine. Je conservais une vitesse de déplacement quasiment irréprochable. Réalisant quelques acrobaties, je pouvais apercevoir la Tour D'Oscorp dans mon champ de vision. Coupant par une ruelle en m'adaptant à chaque obstacle par des sauts, des glissades etc... Je finis par en sortir en me propulsant assez haut et loin dans les airs pour que ma toile organique s'accroche au bâtiment d'Oscorp. Tirant d'un coup sec, mon corps se retrouva projeté en hauteur.

Atterrissant sur le toit je finis par décider d'utiliser une approche plus subtile. Tissant ma toile à l'envers ( Comme ça ) tout en descendant légèrement jusqu'au dit bureau du jeune héritier d'Oscorp. Une fois en face, je voyais le jeune garçon de dos. Il devait quasiment avoir le même âge que Peter, et déjà à endurer ça. Ce n'était pas vraiment ce qu'il y avait de meilleur en ce monde.  Il allait ressentir ma présence de par ma voix aussi bien caverneuse que monstrueuse.

« Osborn, retournes toi. »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : AWOLNATIONsail
DOUBLON : Ghost&Ghoul.
CRÉDITS : Systran (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Dane W. DeHaan.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #009900
BALLES TIRÉES : 46
DOLLARS : 40136
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 17/07/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans.
NOM DE CODE : The New Green Goblin.
GROUPE : Villains.
AFFILIATION : Le Maaal.
STATUT CIVIL : Célibataire aux idées tordues ; accessoirement marié à Chris.
RACE : Humain génétiquement modifié.
JOB : Propriétaire et gérant d'Oscorp, également fouteur de merdes.
HUMEUR : Impassible.

« we're not friends »



Comme quoi, tout est possible...:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.   Dim 9 Aoû - 22:23


 partners in crime  


Ravencroft. En voilà, une belle merde. Pourtant, il était là. , l’endroit où tout avait commencé. Après son séjour à l’Institut de Ravencroft, Harry avait repris Oscorp, évitant de l’annoncer officiellement. Il savait pertinemment qu’il ne pouvait rien faire contre les rumeurs, mais il se devait d’être discret. Plus faible que jamais, little Osborn avait comme projet de réunir une équipe de mutants puissants afin de semer la terreur dans tout New-York. Ils pouvaient faire absolument tout ce qu’ils souhaitaient ; à une seule et unique condition : aucun d’entre eux ne devait tuer Spider-Man. Spider-Man. Ce qui pouvait vraiment empêcher Harry de le tuer de ses propres mains ; c’était certainement les souvenirs qu’il avait de Spidey. Ou plutôt, de Parker. Il est vrai que ce dernier a refusé de venir en aide à son ancien meilleur ami, mais il ne pouvait pas lui donner son sang. Chose qu’Harry ne pouvait comprendre, et surtout, pardonner. La malédiction des Osborn le rongeait petit à petit, en voyant l’état de Norman, son fils était plus que troublé. L’inquiétude a laissé place à une certaine obsession. Celle de survivre, quoiqu’il arrive. Il voulait simplement guérir. Il voulait simplement éviter de finir comme son père. Et puis, tout s’est déroulé si rapidement. Comme si en une fraction de seconde, il était devenu le Nouveau Bouffon Vert. Comme si... Son destin était déjà tracé.

D’une main frêle et tremblante, Harry saisit sa bouteille d’alcool, en observant d’un regard vide le liquide couler doucement au fond de son verre. Frêle et tremblante. Quand était-il devenu aussi fragile ? Il sentit des larmes lui monter aux yeux. Il serait probablement dans cet état pendant de nombreuses années, voire le restant de sa vie. Tout ceci par la faute d’un pseudo héros. De plus, Harry était bien trop faible pour tenter une autre expérience dans l’espoir de guérir. Il s’était simplement mis en tête que tout était terminé, qu’il ne pouvait être sauvé. Ce fut difficile, mais il réussit à accepter ce qu’il était devenu.
Soulevant tant bien que mal son verre, Harry esquissa un vague sourire. Il posa sa bouteille sous son bureau et lança de toutes ses forces le verre, qui vint se briser contre les murs d’Oscorp. Il aurait souhaité les retenir, mais ses larmes décidèrent de glisser sur ses joues en silence. De la tristesse ? Absolument pas. La colère, le désir ardent de faire ressentir à Spider-Man tout ce qu’il vivait par sa faute ? Absolument. Le fracas du verre ne semblait alerter personne, tandis qu’Harry regagna son fauteuil. Sa main, glacée, essuya nerveusement les perles qui ne cessaient de couler. Une fois calmé, le jeune brun laissa son regard se balader sur un tas de papiers. Ahh, les fameux dossiers d’Oscorp. Encore des conneries à signer. Sans même regarder de quoi il s’agissait, Harry semblait agacé à l’idée de devoir lire le contenu. Pour le moment, cela lui demandait la concentration qu’il n’avait pas.

« Osborn, retourne-toi. »
Brisé. Le silence qu’il aimait tant. Brisé. Il déglutit, sursautant légèrement au son de la voix inconnue. Il sentit même une sueur froide glisser le long de son dos, ce qui le fit frissonner. Harry se mordit la lèvre inférieure avant d’exécuter l’ordre que l’on venait de lui imposer. Enfin, cela ressemblait à un ordre qu’Harry aurait pu refuser. Mais la curiosité lui hurlait de se retourner. Il prit même la peine de se lever ; tout en laissant une main sur son bureau par peur de tomber. « Peter ? » Ce nom sortit inconsciemment de sa bouche. S’il s’était échappé, c’était à cause de cette... toile. Little Osborn sembla peu surpris de l’accoutrement de son interlocuteur ; sur l’instant, seule la toile qui le maintenait intriguait le jeune homme. « Qu’est-ce que... » A sa seconde observation, Harry fut nettement plus surpris, voire presque apeuré. « Qu’est-ce que tu es, au juste ? Un allié de Spider-Man, un admirateur complètement cinglé ? »




FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar




DOUBLON : pietro f. maximoff.
CRÉDITS : LSD Art. Tumblr. Bazzart.
CÉLÉBRITÉ : Garrett Hedlund.
PSEUDO : LSD Art.
COULEUR RP : Darkred.
BALLES TIRÉES : 35
DOLLARS : 39133
NAISSANCE : 02/09/1994
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 23

ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans.
NOM DE CODE : Venom.
GROUPE : Vilains.
AFFILIATION : Solo.
STATUT CIVIL : Célibataire.
RACE : Humain.
JOB : Journaliste.
HUMEUR : Maussade.





unite we stand:
 





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.   Lun 10 Aoû - 19:31



❝ HARRY X EDWARD

   ♦ eternity.

Nous pouvions agir dans l'indépendance, stratégiquement. Mais le mieux était de ne former qu'un petit groupuscule dans lequel nos actions seront dictés par plusieurs stratèges. Ni lui ni moi ne devions s'abandonner à nos pulsions primaires. C'est la raison pour laquelle je n'ai toujours pas pu en finir avec Peter, comme Osborn Jr. Nos intentions étaient loin d'être pures, mais justifiables pour nous. Pas pour la société dans laquelle nous errions. Je n'ai jamais dis qu'il était nécessaire de faire une réforme totale du régime politique. Au contraire, cela nous permettait de nous servir de cette corruption pour atteindre les idéaux de ceux qui nous faisaient face.

En aucun cas je n'avais aucun remord à rappeler à ces super blaireaux dans quelle réalité ils vivaient. C'était amusant de les voir déballer des propos dont la naïveté n'avait d'égal que leur confiance en soit. Je ne suis un "vilain" ou un "méchant" comme ils aiment nous qualifier. Encore moins un criminel ou un meurtrier... J'enseigne quelque chose à ces personnes... La réalité. Nous ne sommes pas dans des dessins animés ou on représente clairement le bien et le mal. Et l'existence du surnaturel ou des mutants n'a aucune place dans cette notion éternelle... On nous a donné le pouvoir d'agir dans nos intérêts.

Pour chaque pays cela doit être frustrant d'avoir affaire à leurs propres citoyens qui ont d'autant plus de motivation et de pouvoirs qu'il ne le faut pour gouverner. Harry Osborn était à la tête d'un empire qui n'était pas à négliger. Son vécu a de quoi éveiller la curiosité surtout quand il a les moyens, littéralement, d'arriver à ses fins. Dans ses propos je ne saurai dire dans quel état il se trouvait, certainement de la confusion mêlée à un esprit vindicatif. Quoi qu'il en soit il était important d'installer les bases d'une relation de confiance. Je ne me voyais pas trahir un garçon dont l'objectif final est aussi convainquant que le mien.

La vitre de son bureau nous séparait et quand il eut définitivement eut le temps de terminer de poser ses questions, je finis par grimper telle une araignée sur la vitre pour passer par la fenêtre et atterrir devant lui. Me redressant, il était clair que je me faisais plus imposant que lui mais le but n'était pas de lui faire peur même si cela restait d'un amusement dont je ne me lasserai pas envers mes cibles. Mais il n'en est pas une, mais je me devais de donner la couleur. Non, pas noire. Quoi qu'il en soit, je finis par m'écarter de lui, ma voix monstrueuse aurait dû lui faire prendre conscience que je n'étais pas le marchand de sable, ou un putain de lutin bienfaiteur.

« Tu es Harry Osborn, ta notoriété n'est pas à négligée mon grand. Si tu connais aussi bien Peter, tu devrais savoir que je ne suis pas lui. Mais si ça peut t'intéresser, je sais aussi qu'il est Spider-Man, et je cherche à l'atteindre. »

Dans mes propos on ressentait une haine viscérale pour ce clown en collant qui prenait tout à la légère. Seulement la perte d'un proche peut réveiller une fureur amusante à voir. Et le désavantage d'une fureur comme celle qui peut se dégager de Peter... C'est qu'elle n'est pas contrôlable. Il suffit juste de bouscule l'ordre mental établi et il sombrera dans le chaos. Ne pas cesser de lui ôter ce qu'il lui est cher pour que sa colère finisse par le consumer d'elle même. Et là, on le tuera. Si on s'y prend à deux il n'y a aucunes raisons pour qu'il n'y ait pas d'âmes satisfaites. Je le jaugeais et j'estimais son corps fragile, son mental assez vulnérable malgré le fait que j'avais pleinement confiance en ses capacités d'orateurs. Revenant vers lui, c'est ma main symbiotique sur son épaule qui ponctua la reprise de mes paroles.

« On m'appelle Venom. Mais je suis aussi Edward Brock Jr. Je peux sans aucun doute t'affirmer que nous partageons la même colère envers Peter. Je sais que tu es à l'origine de la mort de sa petite copine, et on peut le détruire continuellement comme ça... En s'en prenant à ce qu'il a de plus cher. On doit le désarmer. Mais tu dois te dire pourquoi tu ferais confiance à quelqu'un comme moi ? Que tu ne connais pas ? Parce que ce costume montre bien que je connais chaque faiblesse du tisseur et que je suis prêt à te laisser une part du gâteau en tant que Némésis. »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : AWOLNATIONsail
DOUBLON : Ghost&Ghoul.
CRÉDITS : Systran (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Dane W. DeHaan.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #009900
BALLES TIRÉES : 46
DOLLARS : 40136
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 17/07/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans.
NOM DE CODE : The New Green Goblin.
GROUPE : Villains.
AFFILIATION : Le Maaal.
STATUT CIVIL : Célibataire aux idées tordues ; accessoirement marié à Chris.
RACE : Humain génétiquement modifié.
JOB : Propriétaire et gérant d'Oscorp, également fouteur de merdes.
HUMEUR : Impassible.

« we're not friends »



Comme quoi, tout est possible...:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.   Mar 11 Aoû - 18:49


partners in crime



« Tu es Harry Osborn, ta notoriété n'est pas à négliger, mon grand. Si tu connais aussi bien Peter, tu devrais savoir que je ne suis pas lui. Mais si ça peut t'intéresser, je sais aussi qu'il est Spider-Man, et je cherche à l'atteindre. »

Bang. L’information de trop, les paroles de trop, ainsi qu’une trop grande curiosité. Ce monstre semblait savoir beaucoup de choses. Harry sentit ses sourcils se froncer, alors que ses lèvres s’entrouvrirent. « À qui crois-tu t’adresser ? commença-t-il, sur un ton qui se voulait sec. Je sais parfaitement ce qui est bon ou mauvais pour ma réputation. » Il ne prit pas la peine de commenter la ‘partie Spider-Man’, il supposait que la chose allait l’éclairer dans ses prochaines répliques. La chose... Pour n’importe quelle personne, voir ce gugusse en costume noir n’aurait rien de terrifiant. Du moins, tant qu’on ne lève pas les yeux. Harry, qui n’était déjà pas particulièrement grand, s’inquiétait légèrement en voyant le monstre s’approcher pas à pas. Il cherchait probablement à obtenir sa confiance, débutant ainsi par le sujet tabou : Spidey. Tout le monde connaît l’incroyable et talentueux Spider-Man. Mais tout le monde ne connaît pas sa véritable identité ; Peter Benjamin Parker. Le jeune héritier d’Oscorp pensait même être le seul à être au courant, excepté Gwen Stacy, mais... Mais je l’ai tuée. Harry ne put retenir un petit sourire en coin en se remémorant la scène simplement... Grandiose.

« On m'appelle Venom. Mais je suis aussi Edward Brock Jr. Je peux sans aucun doute t'affirmer que nous partageons la même colère envers Peter. Je sais que tu es à l'origine de la mort de sa petite copine, et on peut le détruire continuellement comme ça... En s'en prenant à ce qu'il a de plus cher. On doit le désarmer. Mais tu dois te dire pourquoi tu ferais confiance à quelqu'un comme moi ? Que tu ne connais pas ? Parce que ce costume montre bien que je connais chaque faiblesse du tisseur et que je suis prêt à te laisser une part du gâteau en tant que Némésis. »

Néméquoi ? Sa curiosité s’amplifia davantage, même s’il restait quelque peu... Troublé. Avait-il autant de retard que ça, ou était-ce bel et bien la première fois qu’il entendait parler d’un certain Venom ? Boarf, qu’importe. S’il y avait bien une chose qu’Harry pouvait confirmer, c’était la haine d’Edward Brock envers Spider-Man. « La même colère ? Tu n’as pas la moindre idée de ce que je peux ressentir. Tout est entièrement de sa faute. Il ne s’est pas contenté de m’arracher le peu d’espoir qu’il me restait ; il m’a créé. Peter était certainement mon ami le plus proche, voire le seul. Pourtant... » Sentant son cœur se serrer doucement, le jeune brun se mordit la lèvre inférieure. Pourtant. Ses prunelles bleues semblaient vides de tout sentiment. Il ne voulait pas poursuivre. Il ne pouvait pas. « Je peux toujours tenter de t’accorder ma confiance. J’ai besoin d’alliés, et je ne doute pas de ta puissance. Harry fit une courte pause, repoussant la main de Venom qui s’était glissée sur son épaule. Mais... » Mais, pourquoi ‘mais’ ? Car il y a toujours un ‘mais’, un problème qui doit être résolu. « D’où te vient cette colère ? » Comme quoi, Peter s’était trouvé un petit jeu. Faire le mal, en faisant le bien. Faire le bien, en le faisant mal. Ce qu’il ne comprenait visiblement pas... C’est qu’un jour, il se verra être détruit si misérablement qu’il sera dégoûté de sa propre existence. Il souffrira, traversant un océan d’agonie. Sans pouvoir y trouver une issue.





FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar




DOUBLON : pietro f. maximoff.
CRÉDITS : LSD Art. Tumblr. Bazzart.
CÉLÉBRITÉ : Garrett Hedlund.
PSEUDO : LSD Art.
COULEUR RP : Darkred.
BALLES TIRÉES : 35
DOLLARS : 39133
NAISSANCE : 02/09/1994
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 23

ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans.
NOM DE CODE : Venom.
GROUPE : Vilains.
AFFILIATION : Solo.
STATUT CIVIL : Célibataire.
RACE : Humain.
JOB : Journaliste.
HUMEUR : Maussade.





unite we stand:
 





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.   Mer 12 Aoû - 19:19



❝ HARRY X EDWARD

   ♦ eternity.



Une chose était sûre. Il avait une grande estime de sa personne, mais je ne savais pas si j'allais compter ça comme un avantage ou un défaut. Car il apprendra bien vite que face à moi, il doit y avoir une notion de respect. Mais après, il était clair que je venais imposer un plan. Quelque chose de plus constructif... Je ne voulais pas prendre le risque d'être mêlé à d'autres criminels lambda... Car je les tuerai selon l'humeur qui traverse mon état d'esprit du moment. Mais Osborn était d'une toute autre envergure, mais il n'avait pas l'air d'être conscient de tout ce qui nous unissait, lui et moi. Il était clair qu'aucun criminel en ville ne pouvait haïr autant Spider-Man que moi et ce gamin. Et encore plus, personne ne pouvait haïr plus Peter qu'Harry et moi. L'héritier de la grande firme devait prendre conscience que tout ne se jouait pas à la légère en formant une équipe comme il semblait le penser.

Non, il y avait bien plus stratégique que ça et je voulais partager cela avec lui. Fallait-il encore qu'il change de ton et que son ouverture d'esprit soit plus vaste qu'elle ne l'est déjà, si elle l'est. Il n'était pas si difficile à cerner que ça, fallait-il encore qu'il m'accorde sa confiance, et il semblait être prêt à me l'accorder. Seulement il y avait de nombreuses choses qui me dérangeaient dans ses propos, une forme profonde d'égoïsme sur-protégé par ce qu'il a vécu. Mais il n'avait pas réellement conscience de ce que Peter avait fait dans toute sa vie de justicier. Il avait beau avoir cerné le code moral de Spider-Man, il y a tant de choses qu'il aurait dû savoir. Mais son séjour à Ravencroft n'avait pas dû améliorer les choses.

Je n'avais pas pris la parole, je m'étais même enlisé dans un silence des plus persévérants. J'avais retourné ses propos dans tous les sens, mais il ne connaissait rien de moi. Alors pouvais-je vraiment juger son ouverture d'esprit ? C'est quand il me demanda d'où venait cette colère que je vis l'occasion de lui faire prendre conscience que son cas pouvait rivaliser avec le mien. Mais il fallait que j'use un peu de ma force verbale, je n'étais malléable comme il semblait l'entendre. J'étais loin d'être du genre à me lier inutilement à quelqu'un. A ses pensées, mon poing se serra, non pas à en faire couler du sang mais le symbiote commença à vibrer. Les pensées dirigées vers le passé, une haine viscérale se réveilla.

A croire qu'une aura malsaine m'enveloppait et préparait avec soin le discours que je me suis promis de lui dire. Lui parler de moi. Tout était partit de ce foutu justicier dont la naïveté n'avait d'égale que la cause qu'il servait, que l'Etat qu'il pensait rendre meilleur. Ma main sur son épaule tout à l'heure, je finis par marcher derrière lui, ma gueule se rapprochant de son oreille, il fallait soutenir cette atmosphère pesante, contrôler le ton de ma voix qui adoptait parfaitement le profonde colère refoulée. Il allait prendre conscience à quel point nous nous ressemblions.

« J'avais tout, sauf l'amour d'un père. J'avais trouvé de quoi passer outre... Une femme, un travail stable. Et on m'a diagnostiqué un cancer, j'étais condamné. J'ai perdu le courage dont je faisais preuve chaque jour. Alors je me suis tourné sur l'affaire du tueur en série, le Rédempteur. A cause d'une fausse piste, je me suis trompé sur l'identité du tueur... Et Spider-Man a corrigé le tir  en me dénonçant. Il aurait pu fermer sa gueule et tout le monde aurait été content. Mais apparemment je n'avais pas perdu assez, alors en plus d'avoir été renvoyé... J'ai subi une humiliation colossale alors que le cancer gagnait du terrain.  Ma femme, aussi impitoyable soit-elle, elle m'a quitté. J'en avais plus pour très longtemps, n'importe qui aurait tenté de se suicider... Mais j'ai voulu tenir bon, en priant que Spider-Man  meurt. »

J'avais dis les grandes lignes, mais chaque mot était imprégné d'une haine féroce que n'importe qui aurait pu cerner. Peter connait la relation entre Harry et son père, et grâce au symbiote j'ai le ressenti de ce lien qui uni les deux Osborn. Il n'y avait pas de quoi être fier d'un paternel aussi cruel. Mais nos parents se rejoignaient au moins sur ce point là. Nos pères étaient de sacrées ordures malgré l'héritage qu'ils nous ont laissé. Harry et moi étions atteint d'une maladie qui nous gagnait petit à petit, mais le temps semblait nous manquer. Nous n'en avions plus pour longtemps, c'était clair et net. Mais il y avait quelque chose qu'il ne savait pas, et cela allait marquer un point important, ce qui allait faire toute la différence et tout unir à la fois. Me redressant aussitôt je finis par revenir en face de lui. L'atmosphère plus pesante que jamais.

« Tu dis que je n'ai pas idée de ce que tu ressens ? Comme toi, il m'a créée. Il dit apporter de l'espoir mais c'est faux, tu le sais aussi bien que moi. Et il faut continuer à le mettre à l'épreuve, qu'il sache ce que sont les réelles responsabilités d'un type comme lui. Alors ne tentes pas d'avoir confiance en moi, ais confiance en moi. Ne forme pas d'équipe, privilégie la qualité à la quantité... On peut se salir les mains. Je ne te demande pas de réfléchir, je te demande d'agir Harry Osborn. »



❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : AWOLNATIONsail
DOUBLON : Ghost&Ghoul.
CRÉDITS : Systran (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Dane W. DeHaan.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #009900
BALLES TIRÉES : 46
DOLLARS : 40136
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 17/07/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans.
NOM DE CODE : The New Green Goblin.
GROUPE : Villains.
AFFILIATION : Le Maaal.
STATUT CIVIL : Célibataire aux idées tordues ; accessoirement marié à Chris.
RACE : Humain génétiquement modifié.
JOB : Propriétaire et gérant d'Oscorp, également fouteur de merdes.
HUMEUR : Impassible.

« we're not friends »



Comme quoi, tout est possible...:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.   Jeu 13 Aoû - 16:29


 partners in crime  



Il ne le quittait pas des yeux. Guettant ses moindres gestes. Se préparant au pire. C’était sûr et certain : Harry ne savait rien de l’ignoble Venom, et encore moins à propos d’Edward Brock Jr. Qu’avait-il de si spécial ? Qu’avait-il enduré ? Plissant légèrement les yeux, son corps se figea à l’approche du monstre. Il déglutit en sentant le souffle de la bête contre son oreille. Bam, en une fraction de seconde, il s’était retrouvé derrière Osborn. L’air semblait lui manquer ; il entrouvrit donc ses lèvres sèches et respira quelque peu bruyamment. L’haleine fétide de Venom n’arrangeait pas son cas. Elle l’enveloppait, l’enivrait. Le dégoûtait.  « J'avais tout, sauf l'amour d'un père. J'avais trouvé de quoi passer outre... Une femme, un travail stable. Et on m'a diagnostiqué un cancer, j'étais condamné. J'ai perdu le courage dont je faisais preuve chaque jour. Alors je me suis tourné sur l'affaire du tueur en série, le Rédempteur. À cause d'une fausse piste, je me suis trompé sur l'identité du tueur... Et Spider-Man a corrigé le tir en me dénonçant. Il aurait pu fermer sa gueule et tout le monde aurait été content. Mais apparemment je n'avais pas perdu assez, alors en plus d'avoir été renvoyé... J'ai subi une humiliation colossale alors que le cancer gagnait du terrain.  Ma femme, aussi impitoyable soit-elle, elle m'a quitté. J'en avais plus pour très longtemps, n'importe qui aurait tenté de se suicider... Mais j'ai voulu tenir bon, en priant que Spider-Man  meurt. » La voix râpeuse de la créature résonnait dans sa tête. Il l’observa du coin de l’oeil, silencieux. Ils se ressemblaient. Ils avaient tout perdu. Enfin, pratiquement tout. La haine était tout ce qui leur restait. Condamnés depuis le début.

L’atmosphère pesante dans laquelle ils avaient soudainement pénétré rendait Harry plus que mal à l’aise. Dans son propre bureau. Avec de simples paroles. Il fut presque soulagé de voir Venom se replanter devant lui. Pourtant, il ne parvint pas à se détendre, restant inhabituellement nerveux. Ses mains se remirent à trembler, et son corps suivit le mouvement. Il aurait probablement tout tenté pour empêcher ses tremblements, mais Harry était trop absorbé par les paroles de Venom. « Tu dis que je n'ai pas idée de ce que tu ressens ? Comme toi, il m'a créé. Il dit apporter de l'espoir mais c'est faux, tu le sais aussi bien que moi. Et il faut continuer à le mettre à l'épreuve, qu'il sache ce que sont les réelles responsabilités d'un type comme lui. Alors ne tentes pas d'avoir confiance en moi, aies confiance en moi. Ne forme pas d'équipe, privilégie la qualité à la quantité... On peut se salir les mains. Je ne te demande pas de réfléchir, je te demande d'agir Harry Osborn. » Se salir les mains ? Si des idiots rejoignaient sa cause, c’était certainement parce qu’il ne voulait pas se salir les mains. Du moins... Pas maintenant. « Je ne peux pas... Pas comme ça... » Cette foutue malédiction le rongeait de l’intérieur. Physiquement, ce n’était plus le même. Son corps était faible, trop faible. C’est d’un regard rempli de haine qu’il contempla ses mains vibrer. Ce n’était que le début. Mais il ne pouvait l’accepter, pas après avoir vu Norman Osborn, cloué sur son lit, mourir à petit feu. Il ne pouvait pas accepter de mourir aussi pitoyablement.

« Je... May. »
Exédé, Harry laissa son corps chuter sur son fauteuil. May Parker, la tendre May, l’adorable tante de Peter. Celui-ci la considérant comme sa mère. Un sourire s’illumina sur le visage du jeune brun. Relevant ses yeux azurés sur le monstre noir, il ne put cacher son enthousiasme. « Je n’y avais jamais pensé, mais... Il faut commencer par la vieille. » La clef de son plan. Comme si elle était devenue son dernier espoir. Elle était là, depuis si longtemps. Si Spider-Man était trop occupé à sauver le monde, ce serait un jeu d’enfant. Même pour Harry. Il finit par murmurer à lui-même : « Et on ne va pas simplement la tuer... On va faire en sorte que personne ne se souvienne d’elle. » Il semblait avoir repris confiance en ses capacités inaltérables à éliminer ce qui le gênait. May était la seule famille de Peter, depuis la mort de son oncle Ben. Et Osborn ne pouvait rater la tête qu’il fera en constatant que ce n’est qu’un moins que rien, incapable de protéger ses proches.






FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar




DOUBLON : pietro f. maximoff.
CRÉDITS : LSD Art. Tumblr. Bazzart.
CÉLÉBRITÉ : Garrett Hedlund.
PSEUDO : LSD Art.
COULEUR RP : Darkred.
BALLES TIRÉES : 35
DOLLARS : 39133
NAISSANCE : 02/09/1994
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 23

ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans.
NOM DE CODE : Venom.
GROUPE : Vilains.
AFFILIATION : Solo.
STATUT CIVIL : Célibataire.
RACE : Humain.
JOB : Journaliste.
HUMEUR : Maussade.





unite we stand:
 





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.   Jeu 13 Aoû - 21:02



❝ HARRY X EDWARD

   ♦ eternity.



J'avais aiguisé son intérêt il me semble. Mais apparemment il cherchait le moyen d'être le plus fort. Il pouvait compter sur moi à condition que je puisse compter sur lui le jour où j'aurai besoin d'être épaulé. Dieu seul sait que je ne demande pas au ciel de l'aide à chaque fois, j'ai appris à faire avec les moyens du bord. Et même sous le carcan de la fierté, je pouvais refuser toutes formes d'aides. Mais quand la situation le demandait, je n'étais pas contre une main louable tendue vers moi. Il n'était pas dans ma nature de prendre ce rôle, mais pour Osborn, je pouvais faire une exception.

Était-il un survivant ? Ou une victime du destin ? Notre monde nous donnait la possibilité de vaincre le destin et de créer notre propre timeline. Et si Oscorp n'avait pas trouvé ce qu'il fallait pour venir à bout de cette "malédiction" dont la pathologie pouvait en faire trembler plus d'un... C'est que leur solution n'était pas sur Terre. Certes j'aurai pu lui montrer que j'étais de son côté en préparant un antidote à l'avance, mais sur quoi je me baserai pour le soigner de ce que la Terre n'a pas pu ? J'aurai utiliser une forme de vie extra-terrestre qui décuple le facteur de régénération.

Le miens était hautement plus élevé que celui de Spider-Man, et je pourrais stabiliser les symptomes liés à la colère ou la gourmandise du symbiote pour les isoler et me concentrer sur la formule qui fera d'Harold Oborn, un nouveau bouffon vert. C'était ainsi que j'envisageais les choses, mais il m'a semblé entendre un prénom. Non pas "Mais" mais "May"... May Reilly Parker... Ouais cette femme. Ce n'était pas une si mauvaise idée, il avait su déterminer une cible de choix alors que je comptais m'en prendre à son entourage moins personnel, mais en y réfléchissant à deux fois, il lui aurait mieux valu ne jamais agir au nom d'une justice factice.

C'est en faisant ça qu'il pensait faire le bien, mais il n'a pas les épaules pour de telles responsabilités... Il m'a autant crée qu'il n'a crée Harry. Je le laissais libérer ce qu'il avait à dire, désignant sa tante comme une vieille. Elle avait beau ne pas être hyper ridée, le fait qu'il s'agisse d'une femme ne nous fera pas ployer un seul genou sur le sol. Elle ignore certainement que Peter et Spider-Man, je n'ai pas le souvenir qu'il le lui ait révélé en tout cas alors... il allait certainement être question de jouer en ça passe ou ça casse. A moins que mon esprit de journalisme se renseigne avant de tenter quoi que ce soit. Mais j'allais lui dire ce que je comptais faire. Chacun aller trouver son compte via notre plan aussi impartial que loyal. Parker allait vite regretter ses actions et sa légereté dans son rôle de justicier masqué.

« Je me charge de capturer May Reilly, en attendant je vais te rendre un service. Un acte qui n'est pas à prendre à la légère. Si tu me sous-estimes, je te viderai de tes entraillers, fais moi confiance sur ce point. Sous ce costume je demeure humain, la matière symbiotique a adopté les propriétés de régénération de l'araignée, et les a décuplé. Je te laisse un morceau de mon symbiote que tu pourras faire étudier par tes scientifiques. Quand tu auras l'antidote, non seulement tu guériras, mais tes capacités de Green Goblin vont revenir. Fais moi confiance, mes calculs sont opérationnels. »

Après quoi je finis par me reculer de lui retournant vers la fenêtre sans pour autant  décider de partir, même si je n'allais pas tarder à décamper. Ce n'était qu'une question de temps, de ma main un petit bout de symbiote se décrocha et resta inerte sur le bureau d'Osborn. Il était inutile de recopier un symbiote, du moins, cela pouvait être risqué à l'idée que ce dernier nous échappe et soit totalement hors de contrôle. De toute façon, le symbiote que j'avais laissé n'avait que ma conscience comme maitre, et se sentir menacé reviendra à ce que le morceau se défende, quitte à tuer. Je ne lui laissais cela que pour qu'il devienne le second Némésis de Spider-Man.

« Je t'amènerai sa tante, et tu en feras ce que tu voudras. Mais tu dois encore savoir une chose, sa copine Gwendolyne... Une autre est en ville. Elle a les mêmes capacités que Spider-Man et je crois que l'on tient là le moyen de le faire plonger dans les abysses. Tu dois être opérationnel, alors grouilles toi de fabriquer un antidote avec ce que je t'ai laissé, Harry. »

J'ai utilisé le surnom que ses proches devaient utiliser à son égard, mais je soulignais dés lors ce rapport de confiance qui s'était établit entre lui et moi. Il devait comprendre que ce qui échappait à la Terre appartenait au ciel. Et ce que j'ai reçu comme don, j'en ferai bénéficier les plus démunis. Il en avait besoin, et il avait maintenant l'occasion de se soigner. Mes résultats ne sont pas mauvais, j'ai retourné cette optique pendant des mois. J'en suis arrivé à la même conclusion: j'ai éradiqué la malédiction des Osborn.



❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : AWOLNATIONsail
DOUBLON : Ghost&Ghoul.
CRÉDITS : Systran (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Dane W. DeHaan.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #009900
BALLES TIRÉES : 46
DOLLARS : 40136
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 17/07/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans.
NOM DE CODE : The New Green Goblin.
GROUPE : Villains.
AFFILIATION : Le Maaal.
STATUT CIVIL : Célibataire aux idées tordues ; accessoirement marié à Chris.
RACE : Humain génétiquement modifié.
JOB : Propriétaire et gérant d'Oscorp, également fouteur de merdes.
HUMEUR : Impassible.

« we're not friends »



Comme quoi, tout est possible...:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.   Ven 14 Aoû - 15:49


 partners in crime  


« Je me charge de capturer May Reilly, en attendant je vais te rendre un service. Un acte qui n'est pas à prendre à la légère. Si tu me sous-estimes, je te viderai de tes entrailles, fais-moi confiance sur ce point. Sous ce costume je demeure humain, la matière symbiotique a adopté les propriétés de régénération de l'araignée, et les a décuplé. Je te laisse un morceau de mon symbiote que tu pourras faire étudier par tes scientifiques. Quand tu auras l'antidote, non seulement tu guériras, mais tes capacités de Green Goblin vont revenir. Fais-moi confiance, mes calculs sont opérationnels. »

Son cœur s’arrêta. Du moins, il eut cette impression. Les mots lui manquaient. L’air lui manquait. Il fronça incompréhensiblement les sourcils, tentant de comprendre le gugusse en costume noir. Harry était condamné à finir comme Norman Osborn. Harry ne pouvait rien y faire, et visiblement, le sang de Spider-Man non plus. Harry devait mourir. Mais... Harry allait guérir. Sur l’instant, le jeune brun ne put deviner s’il tremblait d’excitation, ou si ce n’était qu’une illusion produite par son imagination. Peut-être les deux. Après tout, ce n’était qu’un gamin d’une vingtaine d’années, ayant vu papa crever sur son lit, ayant peine à bouger le petit doigt. Il avait vécu ces derniers mois avec la peur constante de la malédiction. Il réalisa avoir pensé à plusieurs reprises de se suicider ; et comme Edward, il s’était raisonné en se disant que l’Araignée mourait un jour où l’autre. Sa fin était proche, son ancien meilleur ami en était parfaitement conscient. Bientôt, Peter Benjamin Parker allait devenir une simple relique du passé.

« Je t'amènerai sa tante, et tu en feras ce que tu voudras. Mais tu dois encore savoir une chose, sa copine Gwendolyne... Une autre est en ville. Elle a les mêmes capacités que Spider-Man et je crois que l'on tient là le moyen de le faire plonger dans les abysses. Tu dois être opérationnel, alors grouille-toi de fabriquer un antidote avec ce que je t'ai laissé, Harry. »

Gwen ? Non... Une autre Gwen. Comment était-ce possible ? Quand je tue des gens, ils sont supposés rester morts. Mais bon. Il ne pouvait pas réellement s’en plaindre. Si l’autre blonde avait –encore ?- un lien particulier avec Parker, c’était très avantageux pour Venom et Osborn. Il fallait cependant laisser du temps aux deux jeunes gens, pour qu’ils puissent créer un lien plus unique, plus profond. Mais Harry n’avait malheureusement plus beaucoup de temps. Tuer –encore ?- Gwen Stacy sous les yeux naïfs de l’autre idiot lui semblait trop doux. Dès qu’il se serait injecté le remède produit par les petits soins du monstre, il s’occuperait personnellement de ses deux hôtes. En commençant par les aveux, la torture, les photos, puis l’assassinat. Tout semblait prêt dans la tête de little Osborn, en quelques secondes seulement. Alors qu’un sourire s’accrochait désespérément aux lèvres de l’héritier d’Oscorp, des coups retentirent timidement. Felicia. « Harry ? Harry, tout va bien ? » Poussant un soupire exaspéré, le dénommé Harry répondit à son interlocuteur par un mouvement de tête approbateur. Il finit par lui tourner le dos –sa secrétaire n’allait probablement pas tarder à entrer sans autorisation, il espérait donc que Venom se débrouille pour sortir de son bureau. Elle ne semblait pas les avoir entendus. Peut-être que le verre brisé en mille morceaux était le coupable. Boarf, qu’importe. Il trouverait bien un mensonge à lui raconter.






FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar




DOUBLON : pietro f. maximoff.
CRÉDITS : LSD Art. Tumblr. Bazzart.
CÉLÉBRITÉ : Garrett Hedlund.
PSEUDO : LSD Art.
COULEUR RP : Darkred.
BALLES TIRÉES : 35
DOLLARS : 39133
NAISSANCE : 02/09/1994
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 23

ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans.
NOM DE CODE : Venom.
GROUPE : Vilains.
AFFILIATION : Solo.
STATUT CIVIL : Célibataire.
RACE : Humain.
JOB : Journaliste.
HUMEUR : Maussade.





unite we stand:
 





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.   Sam 15 Aoû - 22:09



❝ HARRY X EDWARD

   ♦ eternity.

Il allait bientot être temps de m'éclipser dans la nuit. Je regardais le voile du crépuscule s'étendre indéfiniment. Les étoiles étaient peu visibles ce soir. La métropole ne dormait donc jamais. Rien ne remplacera le calme imposant que proposait la nature. Ma tête se dressa vers la lune, toujours autant imprégnée d'une clarté majestueuse, d’autres assurément doivent contempler cette lune. Qui jamais quel veilleur revendique la nuit…

Je percevais tout ce qui m’entourais, et cela avec acuité : le ciel noir ou à moitié gris, l'air chaleureux du huitième mois, le vent agréable qui annonçait une nouvelle situation. Quand tout sera terminé je tâcherai de m'éclipser de la ville, histoire d'entendre enfin le cri enroué d'un cerf dans le lointain... Ou l'envol tumultueux et les appels rauques d'une bande de corbeaux dérangés par le fugitif. Cela n'appartenait qu'à Obsorn de se soigner et de revenir en force. Je lui donnais la possibilité d'agir pour non seulement pour son intérêt mais pour d'autre vies qui seront épargnées grâce à la destruction du tisseur de toile.

Ce dernier cessera de donner une seconde chance à des criminels qui recommenceront leurs actes. Quoi qu'il en soit, j'allais poursuivre ma ronde du soir, ôter la vie aux meurtriers et épargner de nombreux innocents. Et si ça se trouve, je finirai par tomber sur un justicier que j'épuiserai mentalement, moralement, jusqu'à ce qu'il se rende compte de la bêtise qu'est la société qu'il sert... Et là je l'achèverai selon la voie qu'il décide de suivre. Fidèles à eux même ces pseudo-justiciers. Je regardais derrière moi, l'héritage que je laissais à Harry pour démarrer une nouvelle vie ne faisait qu'attendre. Une voix cependant aiguisa mon intérêt, une amie ? secrétaire ? Aucune idée mais elle avait l'air de connaitre Harry.

Dans tous les cas, toutes personnes proches d'Harry allaient être au courant de son rétablissement s'il faisait le choix que je lui avais proposé. Mais faible, il n'avait aucune chance. Avec moi, il avait toutes les chances d'accomplir ses desseins les plus fous. Je m'approchais du rebord, m'accroupissant en prenant la position de la célèbre araignée. Cherchant une proie de choix en me concentrant sur mes instincts primaires.

Il fallait souvent compter sur ses pulsions les moins secondaires pour revêtir le rôle du prédateur. Je savais où j'allais me rendre, dans ce cas là mes dernières paroles à Harry furent brèves, mais remplies d'une confiance d'acier. Je lui faisais confiance alors que mon corps quitta le bâtiment d'Harry, le laissant avec son destin... Sa décision de vouloir se soigner ou non.

« Maintenant que tout repose entre tes mains, je n'ai plus aucun pouvoir sur tes décisions. Mais une nouvelle aube te guette, ne la rate pas. Tu n'auras pas de secondes chances. Après tout si tu es déjà mourant, qu'as-tu réellement à perdre ? J'ai confiance en ma méthode, alors aies confiance en moi. »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: [TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINÉ] partners in crime • ft. harry.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Topic SPOILER harry potter 7, pour ceux qui l'ont terminé.
» Fanfic Harry Potter / Koh lanta
» Dostoievski : Crime et châtiment ...
» Convention harry potter
» Quel est votre tome préféré de Harry Potter ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
age of heroes. :: behind the screen :: Archives :: Anciens rps-