AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Les postes vacants sont à privilégier !


Partagez | .
 

 a grim fate • ft. jessica.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




DOUBLON : pietro f. maximoff.
CRÉDITS : LSD Art. Tumblr. Bazzart.
CÉLÉBRITÉ : Garrett Hedlund.
PSEUDO : LSD Art.
COULEUR RP : Darkred.
BALLES TIRÉES : 35
DOLLARS : 37283
NAISSANCE : 02/09/1994
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 22

ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans.
NOM DE CODE : Venom.
GROUPE : Vilains.
AFFILIATION : Solo.
STATUT CIVIL : Célibataire.
RACE : Humain.
JOB : Journaliste.
HUMEUR : Maussade.





unite we stand:
 





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: a grim fate • ft. jessica.   Dim 9 Aoû - 12:45



❝ JESSICA X EDWARD

   ♦ eternity.


Le symbiote ne m'avait pas encore recouvert, mais je sentais que je n'allais pas tarder à le faire apparaitre. Il fallait que je sois sûr de mon coup, intervenir discrètement m'était impossible, surtout dans cette partie de la ville. Accroupis sur mon toit, je tentais de localiser cette cible tant recherchée depuis des années. L'agent Stan Carter soit le Rédempteur. Celui qui a fait coulé ma carrière indirectement, le multi-récidiviste. Il allait payer ses crimes de mes griffes et mes crocs. Son évasion a fait pas mal d'écho, alors je suppose que je ne serai pas le seul sur les lieux. J'ignore qui pouvait se manifester, mais je ne pouvais pas laisser le rouage destructeur de ma vie en liberté, le laisser faire d'autres victimes.

Mais si un quelconque humain s'interpose je rappellerai à ce merdeux qui je suis. Je n'ai pas le choix, je pouvais sauver des milliers de vie au détriment d'une seule. Auparavant ma haine se déversait sur n'importe qui, mais j'ai changé, j'ai décidé de me forger un code d'honneur en prenant du recul sur ces super-héros. La plupart du temps il se contentaient de sauver la veuve et l'orphelin, mettant le criminel en cellule. Mais ils semblaient ignorer qu'ils s'évadaient ou étaient libérés pour recommencer leurs méfaits. Ils faisaient des victimes, la vie à New York n'a jamais été brillante dans tout les districts. Ces Avengers disaient être là pour sauver la Terre, mais jamais ils ne sauveront l'humanité de ce qu'ils sont. Ils se détruisent eux-même, il existe toutes sortes d'antidotes et moi je suis l'un d'eux.

C'est ma nature, je peux aller contre mais à ce jour je n'ai jamais eu affaire à une raison valable de changer totalement. Il est vrai que ne pas tuer serait quelque chose d'envisageable, mais tant que Peter n'avait pas payé sa dette envers moi, que je me chargeais de payer... Je ne pouvais pas arrêter. Je voulais faire comprendre mes gestes, je voulais que des esprits intelligents cernent ma façon de voir les choses. J'ai cru comprendre qu'un certain Ultron avait semé le trouble au sein de cette escouade de surhumains. On n'a pas dû lui laisser l'occasion de s'exprimer, et il semble avoir disparu pour le coup. Mais je connais différentes  approches. Mais pour le Sergent Carter, il n'y avait qu'une approche. Celle qui commence par la peur et s'emboîte sur la menace et puis ensuite la mort.

Je le voyais, il était dans mon champ de vision. Serrant le poing, je le voyais traverser les rues, un capuchon sur la tête. Il croyait être discret ? Mon cul, il allait bien déguster. Je ne pouvais pas laisser ce poison détruire d'autres vies et rien que mon ça, j'allais le faire souffrir, atrocement souffrir. Cette fine colère se déploya en moi alors que des pores de ma peau sortit le symbiote. Me redressant, je laissais le costume m'envelopper.

Je me sentais si bien dedans, reculant légèrement je finis par prendre de l'élan. Exécutant deux pas gigantesques, ma corpulence un poil plus imposante que Spider-Man me permettait d'être assez rapide. MAis c'est dans mon saut que j'ai augmenté la masse musculaire. Prenant un volume titanesque pour ensuite atterrir au milieu de la foule, fracturant le sol. Le sergent s'était retourné et m'avait donné la possibilité de tisser une toile organique sur son torse.

« Crèves, Rédempteur ! »

Tirant d'un coup sec vers moi, c'est son corps que j'ai amené. Serrant le poing le plus fort possible, j'envisageais de lui briser toutes les côtes d'un coup pour l'handicaper au maximum. Ce n'était qu'une question de temps.


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Edward A. Brock Jr. le Sam 12 Sep - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : one woman army ✰ porcelain black
DOUBLON : lysandra nora crawley + wanda marya maximoff + james buchanan barnes.
CRÉDITS : another.pan (avatar) + tumblr (gifs) + howl. (signa).
CÉLÉBRITÉ : emilia clarke.
PSEUDO : howl.
COULEUR RP : #cc3333.
BALLES TIRÉES : 60
DOLLARS : 37350
NAISSANCE : 18/12/1998
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : quatre-vingt-neuf ans. la vingtaine en apparence.
NOM DE CODE : spider-woman.
GROUPE : heroes.
AFFILIATION : aucune ; indépendante, anciennement shield & hydra.
STATUT CIVIL : célibataire.
RACE : humaine génétiquement modifiée.
JOB : justicière indépendante n'exerçant aucune profession civile particulière, ancienne agent double du shield & de l'hydra, ancienne détective privée.
HUMEUR : curieuse.


présentationfiche de liensfiche de topicsthe bad, the gooda grim fate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a grim fate • ft. jessica.   Dim 9 Aoû - 21:06


madness in me.
jessica ∞ edward


Ce furent les cris qui l’alertèrent en premier lieu, puis l’agitation au fur et à mesure qu’elle s’enfonçait dans les profondeurs de New York. En provenance des rues de Times Square. Elle le sut enfin alors qu’elle mit les pieds sur scène, s’y laissa gracieusement tomber lorsqu’elle relâcha sa toile. Et là, elle comprit. Non loin, elle vit la silhouette imposante de cet être que l’on nommait Venom. Jamais elle ne s’était confrontée à lui jusqu’à ce jour. Mais il fallait toujours une première fois non ? Les gens autour d’elle reculaient, s’échappaient loin de cette chose qu’ils pensaient susceptible de leur faire du mal. Et Jessica les encourageait à suivre cette voie, alors que pour sa part, elle se laissa rapidement guider vers les deux individus.

« HEY ! » Appela Jessica d’une voix forte et autoritaire, espérant attirer l’attention du monstre sur elle. Fronçant les sourcils, elle s’arrêta à plusieurs mètres de l’homme et de l’Alien, alors que les autres autour d’elle continuèrent d’aller à contre-sens. « Lâche-le. » Reprit-elle d’un ton ferme. L’homme que convoitaient Venom et Spider-Woman avait beau être un tueur, Jessica était contre l’idée de le tuer. Et il semblerait que c’était une chose que Venom mourrait d’envie de faire. Il était par conséquent certain que leurs manières de penser, et surtout de faire, divergeaient. Par conséquent, Venom faisait partie de ces êtres que la société qualifiait de criminels. Par conséquent, la différence de leurs idées les forçaient à se confronter, à s’affronter, à se détester, à se pourchasser, à s’entre-tuer.

Certes la justice était loin d’être parfaite, pourtant depuis toujours Jessica y croyait dur comme fer. Mettre les individus ayant pêché derrière les barreaux était son devoir en tant que super-héroïne, un devoir qu’elle s’efforçait de tenir chaque jour. C’était difficile, parfois, il y avait des hauts comme des bas. On se faisait de nombreux ennemis, pour cela qu’il était préférable de garder son autre identité secrète. Par conséquent, Spider-Woman et Jessica Drew étaient deux personnes totalement différentes. Du moins, c’était de cette manière que la brune essayait de gérer ses deux facettes. Parfois, il arrivait cependant que tout contrôle lui soit perdu, et que la réalité la frappe à nouveau à la figure. Parfois, Spider-Woman et Jessica s'unissaient, et ce malgré elle.

_________________



- i'm a one woman army -

#teamneutre
Revenir en haut Aller en bas

avatar




DOUBLON : pietro f. maximoff.
CRÉDITS : LSD Art. Tumblr. Bazzart.
CÉLÉBRITÉ : Garrett Hedlund.
PSEUDO : LSD Art.
COULEUR RP : Darkred.
BALLES TIRÉES : 35
DOLLARS : 37283
NAISSANCE : 02/09/1994
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 22

ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans.
NOM DE CODE : Venom.
GROUPE : Vilains.
AFFILIATION : Solo.
STATUT CIVIL : Célibataire.
RACE : Humain.
JOB : Journaliste.
HUMEUR : Maussade.





unite we stand:
 





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a grim fate • ft. jessica.   Dim 9 Aoû - 22:13



❝ JESSICA X EDWARD

   ♦ eternity.

Mon poing contre son corps. L'impact aussi imposant soit-il lui fit arracher un cri de douleur qui traversa presque tout le district. Avant qu'il ne tombe, je l'ai attrapé par la gorge, sans resserrer. Je ne voulais pas le tuer sur le coup, mais qu'il assiste à la dure réalité d'être un destructeur de vie. Je l'ai soigneusement choisi pour apprendre qu'il ne laissait aucune descendance et aucun proche derrière lui. Les regrets seront temporaires alors, il ne disposait que très peu de temps. Les côtes brisées, j'avais alors la certitude que ses déplacements seront limités. Voir inexistant.

Je l'ai comme condamné, je n'ai pas mis énormément de force dans ce coup mais juste de quoi exécuter un corps fragile et le réduire à l'état d'os brouillés. Je rapprochais sa tête de ma gueule alors que je poussais un hurlement strident à lui en faire saigner les tympans. A partir du moment où j'ai eu l'intention de le tuer, j'ai banni toute forme de pitié et de clémence. Je me disais qu'il n'avait que ce qu'il méritait, cela ne pouvait pas se passer autrement. A moins qu'une auto-proclamée héroïne aussi araignée que moi vienne mettre le nez dans les affaires des autres.

Car c'est bien Spider-Woman qui m'apostropha avant que je puisse continuer ma séance de souffrance. C'est un grognement sec et sans bonne humeur qui s'échappa d'entre mes crocs. Je ne l'ai jamais tué car elle n'a jamais vraiment considéré comme une adversaire. Mais actuellement elle m'empêchait de libérer la société d'un champignon pourri. Mieux valait le laisser en vie, car les criminels gagnent toujours plus en confiance si on ne les anéantis pas. Moi le lâcher ? M'ordonner d'interrompre ce moment dont j'aurai pu profiter un peu plus longtemps si elle n'était pas venu ?

J'allais régler le compte de Carter, et après Spider-Woman allait y passer. D'un geste du revers aussi sec soit-il, je finis par le jeter contre une porte de voiture qui s'enfonça sur l'impact. J'ignorai si Carter était mort ou inconscient, mais ce n'était plus important. J'ai transmis la peur que je désirais, maintenant il fallait que je m'occupe de la naïveté de cette héroïne. Je savais des choses sur le système qu'elle ne pourrait cautionner rien qu'à entendre. Serrant légèrement les dents, ma corpulence commençait à baisser.

Ma taille humaine allait bientôt s'atteindre et mon agilité, ma force, ma vitesse, mes réflexes allaient être supérieurs à ceux de Peter. C'était le moyen de tester la femme araignée. J'avançais lentement vers elle, me craquant les phalanges puis la nuque. Elle ne semblait pas savoir qui j'étais réellement et c'était réciproque... Cependant lancer un assaut sans m'expliquer reviendrait à l'empêcher de réfléchir sur mes propos et je préfère encore faire preuve de loyauté quand la personne le mérite.

« Tu fais une grossière erreur en intervenant l'araignée. Tu épargnes un tueur en série, quelqu'un qui n'a aucune affection envers les vies qu'il détruit. Il a laissé des familles sans mères, sans pères, sans enfants. Et tu espérais très franchement que je ne m'assure pas de sa mort ? ... Tu sers un État qui lui aurais proposé une place au sein du SHIELD, pour ses performances. Voilà la vérité. »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Edward A. Brock Jr. le Sam 12 Sep - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : one woman army ✰ porcelain black
DOUBLON : lysandra nora crawley + wanda marya maximoff + james buchanan barnes.
CRÉDITS : another.pan (avatar) + tumblr (gifs) + howl. (signa).
CÉLÉBRITÉ : emilia clarke.
PSEUDO : howl.
COULEUR RP : #cc3333.
BALLES TIRÉES : 60
DOLLARS : 37350
NAISSANCE : 18/12/1998
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : quatre-vingt-neuf ans. la vingtaine en apparence.
NOM DE CODE : spider-woman.
GROUPE : heroes.
AFFILIATION : aucune ; indépendante, anciennement shield & hydra.
STATUT CIVIL : célibataire.
RACE : humaine génétiquement modifiée.
JOB : justicière indépendante n'exerçant aucune profession civile particulière, ancienne agent double du shield & de l'hydra, ancienne détective privée.
HUMEUR : curieuse.


présentationfiche de liensfiche de topicsthe bad, the gooda grim fate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a grim fate • ft. jessica.   Lun 10 Aoû - 0:21


madness in me.
jessica ∞ edward


La plupart des voyous que Jessica avait rencontrés jusqu’à ce jour n’avaient eu de réelle bonne raison de commencer à semer le trouble. Pourtant, en ses paroles, Jessica devait bien avouer y trouver du sens dont la plupart des autres imbéciles qu’elle avait pour but d’arrêter étaient dénués. Peut-être serait-ce une raison pour laquelle Jessica ne tentera jamais rien de fâcheux face à Venom, tentera certes de l’arrêter si elle le surprenait à nouveau dans une telle situation mais n’ira jamais à le poursuivre et le remettre aux mains de la justice après l’avoir neutralisé, tout comme les autres. « Tu fais une grossière erreur en intervenant l'araignée. Tu épargnes un tueur en série, quelqu'un qui n'a aucune affection envers les vies qu'il détruit. Il a laissé des familles sans mères, sans pères, sans enfants. Et tu espérais très franchement que je ne m'assure pas de sa mort ? ... Tu sers un État qui lui aurais proposé une place au sein du SHIELD, pour ses performances. Voilà la vérité. » Plissant les yeux à travers son masque, elle observait cette nouvelle forme, cette nouvelle silhouette qui s’adressait à elle et s’avançait en sa direction.

« Et tu penses être blanchi en te débarrassant de vermines comme lui ? » Serrant les dents, la brune s’avança à son tour vers l’Alien. « Tu connais la différence entre toi et moi ? La différence entre ce que l’on appelle un criminel et entre ce que l’on appelle un justicier ? C’est que tu n’hésiterais pas à tuer quiconque de sang-froid. C’est que je choisirais d’être plus intelligente que ces idiots et les enfermer derrière les barreaux en sachant pertinemment qu’ils en souffriront. Certes, ils sortiront au bout d’un certain temps. Mais je serais là, à nouveau pour les rattraper par la peau du derrière et les remettre en cellule si besoin. Car c’est mon rôle, c’est ce dans quoi je me suis engagée lorsque j’ai commencé à porter ce costume. Et selon moi, c’est une punition qu’ils méritent amplement. Toi, tu te contentes de leur offrir la mort. N’est-ce pas trop facile ? Et n’est-ce pas un crime ? C’est une chose qui ne te rend pas meilleur qu’eux. Qui te rend pire qu’eux, même. Tout ce que tu leur fais subir ? Tu le mérites tout autant. »

Tout au long de ses paroles, Spider-Woman n’avait cessé sa marche vers l’Alien. Maintenant arrivée à seulement quelques centimètres de lui, ses yeux scrutaient le visage de Venom. Il pourrait très bien attaquer que Jessica n’aurait pu se défendre, bien trop proche de lui et sur le coup de la surprise. Il pourrait très bien, de ses griffes, la déchirer en deux. C’était un risque qu’elle prenait. En temps normal, elle ne se serait jamais autant exposée à un ennemi. En temps normal, elle se serait tenue à l’écart de lui le plus possible. Et pourtant, sa philosophie des choses l’intéressait et la rendait curieuse sur sa manière de penser. Qu’il s’exprime, Jessica avait ses arguments de toute façon. Mais peut-être que, dans un sens, elle cherchait à le comprendre ? Car d’un côté, le monstre avait vraiment dit la vérité. La société actuelle était ainsi, la brune en avait totalement conscience et plus que quiconque d’autre en ce moment-même au vu de son ancien statut au SHIELD. Et désormais, lorsqu’elle y repensait, si on lui proposait de reprendre son poste, elle déclinerait. Son indépendance, à n’appartenir à aucune affiliation, lui tenait trop à cœur. Car c’était grâce à elle que Jessica pouvait suivre uniquement ses croyances. Et non celles des autres, dont certaines lui arrachaient des grimaces d’insatisfaction. Seule sa réflexion comptait désormais. Une réflexion actuellement mise à l’épreuve.

_________________



- i'm a one woman army -

#teamneutre
Revenir en haut Aller en bas

avatar




DOUBLON : pietro f. maximoff.
CRÉDITS : LSD Art. Tumblr. Bazzart.
CÉLÉBRITÉ : Garrett Hedlund.
PSEUDO : LSD Art.
COULEUR RP : Darkred.
BALLES TIRÉES : 35
DOLLARS : 37283
NAISSANCE : 02/09/1994
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 22

ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans.
NOM DE CODE : Venom.
GROUPE : Vilains.
AFFILIATION : Solo.
STATUT CIVIL : Célibataire.
RACE : Humain.
JOB : Journaliste.
HUMEUR : Maussade.





unite we stand:
 





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a grim fate • ft. jessica.   Lun 10 Aoû - 19:32



❝ JESSICA X EDWARD

   ♦ eternity.



« Qui t'a dis que je voulais être blanchi ? »

Ce pays ne me devait rien, et je ne lui devais rien. Pouvais-je dire que j'agissais au nom d'une cause humanitaire ? On ira dire dans ce cas que j'effectue un crime contre l'humanité. Mais ceux qui restreignent les hommes, ceux qui imposent des lois héroïques et gèrent leur protection ne sont pas plus humains que Spider-Woman ou moi-même.  Les humains ne gèrent plus leur destin depuis bien longtemps et sont devenus de réels figurants à partir du moment où nous sommes apparus. Ils sont spectateurs des évènements et n'ont aucun rôle réel si ce n'est de vivre. La foule autour de nous se dispersait, mais concrètement.. J'étais sûr que parmi eux, Spider-Woman ignorait lequel je pouvais attaquer.

Mais tant qu'elle me parlait c'est tout ce qui l'intéressait. Parce que j'étais différent de cette foule. Je profite de ce système pour survivre et mener mes projets à bien, mais j'avouerai que cela me révolte. Elle avait repris la parole en libérant une tirade en laquelle on pouvait croire. Du moins, il était facile de cerner la motivation des propos de la jeune femme. C'était indéniable qu'elle croyait en ses idéaux, ses motivations qui allaient bien à l'encontre des miennes. Elle avait la force de combattre les personnes comme Carter ou d'autres, elle pouvait se vanter d'arriver à leur trempe.  Moi commettre un crime ? Etait-ce la meilleure façon de penser ?

A vrai dire il y avait du vrai et du faux, selon la personne qui regarde par la fenêtre. Avait-elle seulement conscience de mon parcours ? De ce que j'ai enduré pour en arriver là, de ce que j'ai subi pour forger ma fierté et mon code moral. La plupart des êtres jugés "mauvais" dans ce monde n'ont que de maigres buts dont les intentions sont calquées... La seule différence était leur façon de s'y prendre. Contrôler le monde ? Détruire l'humanité ? Cela ne m'intéressait pas le moins du monde. Et je dois ça à cette part d'humanité que j'ai embrasse de temps en temps. Je l'ai été et j'ai frôlé la mort à cause du cancer.

De ce fait, je ne peux permettre à d'autres humains de gâcher une vie aussi précieuse que celle des autres pour quelques caprices. Ma philosophie avait plus de raison d'être que la vie de celui qui en détruit. Ma respiration aussi bestiale soit-elle ne s'était pas calmée. Je demeurais toujours plus grand que la femme araignée, mais elle avait eu le courage de se tenir jusqu'à moi... Jusqu'à moi alors que je pourrais lui perforer un poumon dans un mouvement des plus furtifs pour en finir. Mais je ne l'ai pas fait, je restais un temps soit peu immobile. Ma voix aussi monstrueuse soit-elle libéra une part de ma pensée toute aussi convainquante que les propos de Spider-Brune.

« Tu crois en une méthode bancale, toujours obligée de la mettre en place quand un criminel sort de taule pour recommencer ses méfaits. Tu ne fais que rallonger l'espérance de vie de leur cible. Tu donnes de l'espoir aux innocents pour qu'ils se fassent ensuite trancher la gorge. Oui je tue ces destructeurs de vie, une vie pour en sauver des dizaines d'autre, et ainsi de suite. Je ne m'estime pas comme un criminel, la signification dépend de l'intérêt qu'on lui porte. Tes motivations, je les comprend... »

Ma phrase fut coupée presque instantanément par un crochet que je lui adressais au visage, de façon à utiliser le force surhumaine pour l'envoyer un petit peu plus loin. L'intention de lui arracher son masque y était. Ce que je voyais au creux de ma main était un rouage essentiel à la motivation de Spider-Woman. Lui arracher son symbole de changera rien tant que ses mots perdurent. Mais il fallait bien que je respecte mes engagements.

« Mais tu vois, tes intentions ont beau être pures... Tu ne peux rien faire d'autre que de te soumettre aux lois en te confortant dans l'idée que ces lois ne sont pas si mal. Tu sembles ignorer que ce qui me différencie des gens comme lui c'est que moi, je ne m'en prend pas à des innocents. Les personnes jugées comme des dommages collatéraux quand un affrontement dantesque à lieu. »



❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Edward A. Brock Jr. le Sam 12 Sep - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : one woman army ✰ porcelain black
DOUBLON : lysandra nora crawley + wanda marya maximoff + james buchanan barnes.
CRÉDITS : another.pan (avatar) + tumblr (gifs) + howl. (signa).
CÉLÉBRITÉ : emilia clarke.
PSEUDO : howl.
COULEUR RP : #cc3333.
BALLES TIRÉES : 60
DOLLARS : 37350
NAISSANCE : 18/12/1998
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : quatre-vingt-neuf ans. la vingtaine en apparence.
NOM DE CODE : spider-woman.
GROUPE : heroes.
AFFILIATION : aucune ; indépendante, anciennement shield & hydra.
STATUT CIVIL : célibataire.
RACE : humaine génétiquement modifiée.
JOB : justicière indépendante n'exerçant aucune profession civile particulière, ancienne agent double du shield & de l'hydra, ancienne détective privée.
HUMEUR : curieuse.


présentationfiche de liensfiche de topicsthe bad, the gooda grim fate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a grim fate • ft. jessica.   Mar 11 Aoû - 17:01


madness in me.
jessica ∞ edward


La voie qu’avait choisie Spider-Woman était difficile. Il fallait être sûr avant de l’emprunter sans quoi faire marche arrière était impossible. Il y avait toujours les secondes chances, c’était par ailleurs ce qui était arrivé à Jessica. Servir le bien n’avait pas toujours été sa vocation. Au contraire, ses débuts se sont traduits par son arrivée au sein d’HYDRA. Une organisation qu’elle servira nombreuses années sous son nom de code d’époque qu’était Arachné. L’araignée s’était associée à la pieuvre avant d’être capturée par le faucon jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’elle était du mauvais camp. Du moins, qu’elle apprenne ne pas être du camp qu’elle souhaitait servir, et qu’elle défendait des idées et causes qui lui avaient été tournées de façon à ce qu’elle voit l’HYDRA d’un bon œil, à ce qu’elle la voit comme étant les bons hommes. Souvent manipulée alors qu’elle était agent double d’HYDRA et du SHIELD, il n’était pas étonnant qu’à l’heure actuelle elle prise son indépendance. Plus jamais elle ne ferait partie de ces deux organisations, trop contrariée par les mensonges dont elles ont fait preuve à l’égard de la jeune femme. L’annonce des dissolutions officielles d’HYDRA et du SHIELD avait été une sorte de libération pour Jessica.

« Qui t'a dit que je voulais être blanchi ? » Elle plissa les yeux. En ces paroles, Spider-Woman devinait qu’il était bien conscient de ses actes et que surtout, il les assumait. « Tu crois en une méthode bancale, toujours obligée de la mettre en place quand un criminel sort de taule pour recommencer ses méfaits. Tu ne fais que rallonger l'espérance de vie de leur cible. Tu donnes de l'espoir aux innocents pour qu'ils se fassent ensuite trancher la gorge. Oui je tue ces destructeurs de vie, une vie pour en sauver des dizaines d'autre, et ainsi de suite. Je ne m'estime pas comme un criminel, la signification dépend de l'intérêt qu'on lui porte. Tes motivations, je les comprends... » Autour d’eux les gens se bousculaient afin de chercher à se réfugier plus loin, très loin, de la confrontation actuelle de Venom et de Spider-Woman. Une chance que pratiquement personne n’était encore présent. Le visage de Jessica était caché pour la simple et bonne raison que si elle se retrouvait sans le costume, les gens ne puissent la reconnaître. Cela évitait d’un les paparazzis, mais de deux que ses ennemis puissent s’attaquer à ses proches, ceux qui ne seraient capables de se défendre, afin de toucher la sensibilité de l’héroïne.

Pourtant, les traits de Jessica Drew refirent surface et remplaça l’attitude de Spider-Woman. Grimaçant, elle recula légèrement alors que ses mains se portèrent à son visage. « Mais tu vois, tes intentions ont beau être pures... Tu ne peux rien faire d'autre que de te soumettre aux lois en te confortant dans l'idée que ces lois ne sont pas si mal. Tu sembles ignorer que ce qui me différencie des gens comme lui c'est que moi, je ne m'en prends pas à des innocents. Les personnes jugées comme des dommages collatéraux quand un affrontement dantesque à lieu. » Serrant les dents, les bras de Jessica retombèrent le long de son corps alors que ses poings se refermèrent sur eux-mêmes. Fronçant les sourcils, elle refit enfin face à Venom mais cette-fois avec plusieurs mètres de distance entre elle et lui. Ça y est, son ennemi connaissait son véritable visage. Elle aurait très bien pu prendre la fuite lorsqu’il lui avait décroché son masque alors qu’ensuite ce dernier était parti en fumée. Elle aurait très bien pu se retourner, s’en aller le plus vite possible et ne pas laisser la possibilité à Venom de découvrir qui était réellement Spider-Woman, qui se cachait sous ce costume. Non, pourtant elle restait là, les poings serrés au point d’en saigner, alors que tellement de questions se formèrent dans son esprit. Comment pouvait-on en arriver à ce point ? Que lui était-il arrivé pour qu’il se mette à agir de la sorte envers tous les pêcheurs ? Que lui était-il arrivé pour qu’il se mette en tête que ces derniers ne méritaient que la mort et non le sort de la prison ? « Quel genre de monstre es-tu ? » Lâcha-t-elle malgré elle, les traits crispés sous l’incompréhension.

_________________



- i'm a one woman army -

#teamneutre
Revenir en haut Aller en bas

avatar




DOUBLON : pietro f. maximoff.
CRÉDITS : LSD Art. Tumblr. Bazzart.
CÉLÉBRITÉ : Garrett Hedlund.
PSEUDO : LSD Art.
COULEUR RP : Darkred.
BALLES TIRÉES : 35
DOLLARS : 37283
NAISSANCE : 02/09/1994
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 22

ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans.
NOM DE CODE : Venom.
GROUPE : Vilains.
AFFILIATION : Solo.
STATUT CIVIL : Célibataire.
RACE : Humain.
JOB : Journaliste.
HUMEUR : Maussade.





unite we stand:
 





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a grim fate • ft. jessica.   Mer 12 Aoû - 20:22



❝ JESSICA X EDWARD

   ♦ eternity.

Je n'ignorais pas les raisons qui m'ont poussé à faire ce que je fais aujourd'hui. On peut me retirer le symbiote, je finirai par crever. On peut m'ôter mes pouvoirs, je finirai par crever. Dans les faits, même si je tombais sur plus fort que moi... Je comptais bien laisser un jour une trace de mon passage dans l'histoire. Quand je voyais le nombre de personnes à qui j'ai fait prendre conscience ce genre de choses... Il n'y avait plus tant à espérer de leur part. Juste qu'ils continuent leur chemin sur la nouvelle voie que j'ai éclairé. Dans le creux de ma main que je ne cessais de regarder... Je pensais à la philosophie de Spider-Woman. Pourquoi n'avais ressenti aucune satisfaction à ce qui faisait d'elle l'anonymat.

Je n'ai pas encore regardé son visage, m'enlisant dans une réflexion des plus persévérantes. Cette adversaire n'était pas comme les autres, je n'arrivais même pas à la voir comme une ennemie ou une menace. Elle croyait en ses convictions comme je croyais aux miennes, mais au moment où je l'ai frappé... J'ai senti que j'ai fragilisé la structure de mes desseins. J'ai pris un risque qui pouvait bouleverser mes desseins. Je n'en étais pas sûr mais ce masque au creux du symbiote, il avait une sorte d'influence. Secouant négativement ma tête, j'ai laissé une brise le porter légèrement dans le vent pour le voir retomber non loin de Spider-Woman dont je ne voyais pas encore la tête.

Déglutissant légèrement, sa question visait à me qualifier de monstre finit par créer une sorte de malaise. Etais-je un monstre dans mes actions ? Mes propos ? Mes façons d'être... J'ai été aveuglé par un évènement, mais la cécité m'a fait me sentir bien. Je devais maintenir cette haine viscérale contre ce qui m'a rendu comme ça, je ne devais pas faiblir. Je ne voulais pas perdre ce que j'avais, ne rien pouvoir faire alors que le monde continue de tourner lentement. NOn, j'avais besoin de cette force et elle ne me quittera pas ! Au moment où mes yeux se levèrent légèrement pour découvrir la tête de la justicière indépendante, j'eus un mouvement de recul. L'air complètement désemparé, j'ai reculé de quelques pas. C'était elle ? J.. J'aurai dû maintenir position mais si elle est déterminée elle saura saisir l'occasion de m'arrêter. Putain, j'avais perdu la quasi-totalité de mes moyens et me voilà dans une situation de merde.

On s'était bien cachés nos vie finalement et j'ai senti le symbiote se rétracter. Une faille, un affaiblissement mental. Je ne pouvais maintenir ma position... Je sentais le symbiote rentrer dans les pores de ma peau. Je redevais Edward Brock Jr. Cela ne dura que l'espace de quelques secondes pour qu'elle soit aussi face à moi. Le malaise pouvait avoir lieu, pourtant... Pourquoi je n'arrivais pas à la détester ? J'étais bien proche d'elle , et nous voilà confrontés à la réalité, à nos responsabilités. Mais je ne voulais pas lui faire le moindre mal, mais la symbiote semblait vouloir se préparer à l'attaquer. Je sentis une douleur au ventre. La culpabilité rongeait mon être mais je n'étais pas enlacé par l'inertie. Je devais partir en retraite et repenser à tout ça.. D'un coup je me suis retourné pour tisser une toile vers le bâtiment. Tirant directement je me suis élevé pour partir sur le toit. M'écrasant par terre, j'étais si désorienté... ? Me redressant je finis par courir sur le toit alors que dans ma tête de multiples pensées se bousculèrent.

« Quel genre de monstre suis-je... Non, je ne suis pas un paria... Je pouvais le prouver alors pourquoi a t-il fallu qu'elle soit Spider-Woman... Fait chier! »



❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Edward A. Brock Jr. le Sam 12 Sep - 14:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : one woman army ✰ porcelain black
DOUBLON : lysandra nora crawley + wanda marya maximoff + james buchanan barnes.
CRÉDITS : another.pan (avatar) + tumblr (gifs) + howl. (signa).
CÉLÉBRITÉ : emilia clarke.
PSEUDO : howl.
COULEUR RP : #cc3333.
BALLES TIRÉES : 60
DOLLARS : 37350
NAISSANCE : 18/12/1998
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : quatre-vingt-neuf ans. la vingtaine en apparence.
NOM DE CODE : spider-woman.
GROUPE : heroes.
AFFILIATION : aucune ; indépendante, anciennement shield & hydra.
STATUT CIVIL : célibataire.
RACE : humaine génétiquement modifiée.
JOB : justicière indépendante n'exerçant aucune profession civile particulière, ancienne agent double du shield & de l'hydra, ancienne détective privée.
HUMEUR : curieuse.


présentationfiche de liensfiche de topicsthe bad, the gooda grim fate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a grim fate • ft. jessica.   Jeu 13 Aoû - 22:58


madness in me.
jessica ∞ edward


« Eddie ? » Jessica avait montré son visage, mais il était clair qu’elle n’en attendait pas un retour. Et vu l’air qu’affichait le jeune homme, il était aussi étonné qu’elle ne l’était. Peut-être même mal à l’aise, tout comme elle. Si un jour on lui avait dit que Venom enrobait les traits d’Edward Brock, elle aurait certainement ri au nez du pauvre malheureux. Pourtant, c’était bel et bien la réalité. Une étrange sensation se forma dans son estomac, ce qui fit déglutir Jessica. La personne qu’elle avait en face d’elle, à plusieurs mètres, n’était pas n’importe qui. Un détail la frappa alors au visage : son ami se trouvait désormais être son ennemi. A force de trop se questionner, un mal de crâne lui survint, mais elle n’y prêta attention qu’en plissant les yeux avant de se forcer à reporter son attention sur Eddie. Perdait-il ses moyens ? Une chose était en tout cas sûre : le symbiote s’était petit à petit retiré pour disparaître aussi mystérieusement qu’il n’arrivait.

La bouche légèrement entrouverte, Jessica n’osait bouger d’un millimètre. Elle se trouvait totalement figée, incapable du moindre mouvement. Il était le monstre. Il était le monstre. A cette pensée, elle eut un léger mouvement de recul. Alors qu’elle baissa un tantinet son visage, et que son regard vint se heurter au goudron, Eddie prit la fuite. Non. Ça n’allait pas se passer comme ça. Ça n’allait pas se terminer comme ça. Il ne le fallait pas. « Eddie, attend ! » Si elle avait espéré que crier ces simples mots le retiendrait, elle serait déçue puisqu’il continua son chemin sans se retourner. Avait-il honte ? Que ressentait-il en cet instant ? L’héroïne se mordit la lèvre inférieure, puis déterminée à avoir des réponses, elle se lança alors à sa poursuite. Sans le symbiote, Eddie ne devait sûrement pas être plus offensif qu’un autre humain. Et Jessica était naturellement plus évoluée. Elle n’avait pas besoin d’une masse gluante extra-terrestre pour réussir à courir plus vite que lui lorsqu’Eddie était dépourvu de Venom.

A son tour, elle tissa une toile au même bâtiment et retomba sur ses deux jambes une fois sur le toit. Courant largement plus vite, le rattraper fut chose facile. D’un bond, elle se jeta sur lui, le faisant tomber sur son passage. Au-dessus de lui, Jessica vint bloquer les bras d’Eddie contre le sol grâce à ses genoux. Elle ne parla pas immédiatement. Sûrement le temps qu’il prenne conscience qu’il se trouvait désormais piégé dans la toile de l’araignée et qu’il ne pourrait lui échapper sans qu’elle n’ait eu de réponses. Les yeux de la brune se plissèrent, son regard affronta le sien. Les dents serrées, enfin elle se décida à parler. « Pourquoi ? » Commença-t-elle dans un faible murmure, alors que d’instinct son visage se rapprocha du sien. « Pourquoi tu fais ça ? » Que s’est-il passé dans ta vie pour que tu en arrives à ce point, Eddie ? Jessica voulait comprendre. Elle ne le détestait pas, ne le considérait pas comme un ennemi même si la société les obligeait à les opposer, même si leurs idées étaient contraires. Mais elle voulait tant comprendre. Tant comprendre pourquoi il agissait ainsi. Elle ne voulait pas rester dans l’ignorance.

_________________



- i'm a one woman army -

#teamneutre
Revenir en haut Aller en bas

avatar




DOUBLON : pietro f. maximoff.
CRÉDITS : LSD Art. Tumblr. Bazzart.
CÉLÉBRITÉ : Garrett Hedlund.
PSEUDO : LSD Art.
COULEUR RP : Darkred.
BALLES TIRÉES : 35
DOLLARS : 37283
NAISSANCE : 02/09/1994
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 22

ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans.
NOM DE CODE : Venom.
GROUPE : Vilains.
AFFILIATION : Solo.
STATUT CIVIL : Célibataire.
RACE : Humain.
JOB : Journaliste.
HUMEUR : Maussade.





unite we stand:
 





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a grim fate • ft. jessica.   Ven 14 Aoû - 14:27



❝ JESSICA X EDWARD

   ♦ eternity.

Je me voyais désarmé. La seule force que je possédais résidais dans mes propos, dans la force de ma capacité d'orateur. Il fallait que je me fasse confiance sur ce point, que je dise la vérité. Au point où nous en étions actuellement, il n'y avait plus rien à faire. J'ai toujours apprécié Jessica, elle me faisait oublié les tourments d'une société corrompue et demeurait une personne que Venom aurait épargné aux yeux de tous. Mais le fait qu'elle soit Spider-Woman changeait la donne. Je devais voir au-delà de son statut de justicière ? Ce n'était pas ce qu'il y avait de plus simple, mais la concentration devait être de mise. Je devais affronter la réalité, moi qui fait en sorte de mettre mes ennemis face à cette dernière... J'aurai dû me douter qu'un jour ce serait à mon tour d'y faire face.

Mais je me confortais dans l'idée que Jessica était dans le même cas que moi, aussi déboussolée... Sans doute qu'elle pouvait remettre son rôle en question comme je pouvais remettre le miens en question. Elle m'appelait, le sn de sa voix résonnait dans mon esprit et cela m'empêchait de raisonner. Devais-je me poser continuellement des questions ? Il était surtout temps d'exposer des réponses et les ancrer dans son esprit. Car si je devais définir le mal qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui, je n'avais pas besoin de savoir ce qui a fait d'elle ce qu'elle est. Tout était plus clair et limpide maintenant. Continuant de courir sur le toit, j'étais trop perturbé pour faire appel au symbiote. J'y pensais mais je n'y arrivais pas, et la perte temporaire de cet atout avait finit par me porter préjudice.

Je me suis sentis vagabonder vers le sol, tombant lourdement alors que mes muscles étaient relâchés. Je n'avais même plus la force de contracter le moindre de mes muscles alors que dans cette situation ils auraient dû être tendus. J'aurai dû être en pleine possession de mes moyens jusqu'à avoir l'impression que mes membres, tendus comme une corde sur le point de lâcher, pouvaient me sortir de cette situation précaire. Pourquoi ? Il y avait toute une histoire derrière le symbiote qui s'est mit en tête de purger un mal minoritaire de la ville. Je ne pouvais pas agir dans le monde entier, mais si j'en avais l'occasion, pourquoi rester dans cette ville ? Pour Jessica ? Pour faire payer à Anna son manque d'assurance et ses sentiments balancés à la poubelle ? Pour faire souffrir Spider-Man ?

Il y avait tellement de choses, tellement de raisons pour lesquelles je devais rester ici. Mais le monde n'a pas besoin de Venom, ni d'Edward Brock Jr. Mon corps pourra être détruit, je voulais que ma vision des choses nourrisse quelques âmes perdues. Et que les mentalités les plus fortes comprennent le fruit de mes actions. Elle reposa une autre fois la question, son visage se rapprochant du mien, la dualité de nos regards s'amplifiaient. L'étonnement venait d'être bannis alors que mes yeux surplombaient mes cernes.

Les yeux légèrement rouges, les sourcils se fronçant. Je ne forçais pas, mais mon corps tremblaient sous les souvenirs qui traversèrent mon esprit. Mes plaies dans mon esprit n'avaient pas cicatrisé, et  j'espérais fortement qu'elle comprenne. Mon corps arrêta petit à petit de générer ces tremblements intempestifs pour finalement laisser mes lèvres libérer une tirade lourde de sens... Du moins, à qui l'entendra.

« Avant tout ça, j'avais une femme et un boulot... Il me manquait l'affection de mon père... Ma mère est morte en couche. Et il a fallu que je contracte un cancer Jessica... Un cancer ! J'avais peur de mourir et je n'en avais pas pour longtemps... J'étais terrorisé à l'idée de disparaitre. Alors je me suis occupé de mon travail, enquêtant sur le Rédempteur. Une erreur de calcul, et voilà que je m'étais trompé sur son identité. Spider-Man lui, il a vu l'occasion de rétablir la vérité en prenant soin que je sois viré pour le faux article qui fut publié. Quand j'ai été viré, j'ai bossé pour des journaux à réputation sulfureuse... Et j'ai été humilié jours après jours... Jusqu'à ce que ma femme décide de divorcer. Je me suis tourné vers mon père qui eut vent de cette humiliation, mais il a décidé de me renier... Selon ses mots. Je n'avais plus rien... »

Quel caliméro ? Il y a là l'inscription d'un monde qui a été chamboulé par une maladie et un héros qui manquait d'expérience. Il était guidé par une naïveté sans faille. Il ne voyait que le bon côté de ce qu'il faisait et la mort de Gwendolyne Stacy ne semblait pas avoir suffit. Seulement je ne cautionnais pas qu'il endosse tant de responsabilités, il croyait en la légèreté de ce monde alors qu'il y avait tellement plus... Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités et c'est à peine s'il les assumait.  Je n'avais pas terminé mon histoire, car cela allait emboité sur les origines de Venom.

Cette force venue des étoiles pour me donner la force d'endosser les responsabilités de Peter sous un angle différent du sien. J'avais installé mon code d'honneur, et je permettais à des familles de rentrer sains et sauf la nuit... Sans qu'ils aient peur que cela se réitère le lendemain. Les criminels et meurtriers de la ville devaient savoir que j'étais là, et que je ne les laisserai pas avoir de répits. Qu'avec moi, ils n'auront pas cette seconde chance que la loi leur offre.

La vie humaine est trop précieuse pour être gâchée. Mais ceux qui la détruisent ne doivent pas avoir de réelles raisons de vivre, alors je les tue... Ce pourquoi je n'ai pas une once de culpabilité. J'ai sauvé des milliers de personnes en tuant des meurtriers, et on me considère comme un monstre ?! Sur ces pensées et ma concentration à me focaliser sur mes prochaines paroles, ce sont des larmes de colère... Mes yeux noyés dans une haine viscérale.

« Quelques jours... C'est ce qui me restait. J'ai prié pour que Spider-Man crève la gueule ouverte... Il m'avait ôté tous mes biens ! Tu n'imagines pas cette force que je rêvais d'expulser contre lui, je n'avais plus personne à me confier... Alors quand cette chose est venue à moi et s'est liée à mon corps.. J'ai accepté de m'abandonner dans ce torrent de haine. Personne n'a jamais cherché à m'en faire sortir pour une raison valable, alors j'ai pris le nom de Venom... Et toutes personnes détruisant une vie allait devoir en payer le prix. Personne n'a le droit de subir le quart de ce que j'ai subi... C'EST IMPARDONNABLE  ! »

Mes mains devinrent celles de Venom mais je ne comptais pas attaquer. L'heure n'était plus à ça... Puis au bout de cinq secondes, elles redevinrent normales. Les yeux trempés je finis par achever.

« Tu m'as demandé quel genre de monstre j'étais ? Mais me vois-tu réellement comme un monstre ? La question est... quel genre de personne suis-je... ? »


❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Edward A. Brock Jr. le Sam 12 Sep - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : one woman army ✰ porcelain black
DOUBLON : lysandra nora crawley + wanda marya maximoff + james buchanan barnes.
CRÉDITS : another.pan (avatar) + tumblr (gifs) + howl. (signa).
CÉLÉBRITÉ : emilia clarke.
PSEUDO : howl.
COULEUR RP : #cc3333.
BALLES TIRÉES : 60
DOLLARS : 37350
NAISSANCE : 18/12/1998
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : quatre-vingt-neuf ans. la vingtaine en apparence.
NOM DE CODE : spider-woman.
GROUPE : heroes.
AFFILIATION : aucune ; indépendante, anciennement shield & hydra.
STATUT CIVIL : célibataire.
RACE : humaine génétiquement modifiée.
JOB : justicière indépendante n'exerçant aucune profession civile particulière, ancienne agent double du shield & de l'hydra, ancienne détective privée.
HUMEUR : curieuse.


présentationfiche de liensfiche de topicsthe bad, the gooda grim fate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a grim fate • ft. jessica.   Sam 15 Aoû - 0:57


madness in me.
jessica ∞ edward


« Avant tout ça, j'avais une femme et un boulot... Il me manquait l'affection de mon père... Ma mère est morte en couche. Et il a fallu que je contracte un cancer Jessica... Un cancer ! J'avais peur de mourir et je n'en avais pas pour longtemps... J'étais terrorisé à l'idée de disparaitre. Alors je me suis occupé de mon travail, enquêtant sur le Rédempteur. Une erreur de calcul, et voilà que je m'étais trompé sur son identité. Spider-Man lui, il a vu l'occasion de rétablir la vérité en prenant soin que je sois viré pour le faux article qui fut publié. Quand j'ai été viré, j'ai bossé pour des journaux à réputation sulfureuse... Et j'ai été humilié jours après jours... Jusqu'à ce que ma femme décide de divorcer. Je me suis tourné vers mon père qui eut vent de cette humiliation, mais il a décidé de me renier... Selon ses mots. Je n'avais plus rien... »

Surprise n’était pas un mot assez ample pour décrire l’état dans lequel Jessica se trouvait alors qu’il déblatéra tout un tas de paroles. Sur pourquoi il était ainsi. Son parcours. Son pénible périple. Elle se serait attendue à n’importe quelle excuse comme elle en avait l’habitude, mais certainement pas à ça. Et Eddie était son ami, ou l’avait été du moins. Malgré les révélations précédentes, elle ne pouvait le détester et bien au contraire même. Le cœur serré, la compassion la rongea alors que la force qu’elle avait puisée dans ses genoux pour retenir l’homme au sol s’évanouit doucement. Plissant les yeux, fronçant les sourcils, elle se releva finalement. Pour n’importe qui, cet homme faisait pitié. Mais pas pour Jessica. L’ami qu’elle avait autrefois se confondait avec ce que la société représentait de lui pour une héroïne : le criminel. Et pourtant, ce n’était pas cet aspect qu’elle voyait en cet instant mais celui d’un ami qui semblait avoir besoin de soutien, celui d’un homme torturé.

« Quelques jours... C'est ce qui me restait. J'ai prié pour que Spider-Man crève la gueule ouverte... Il m'avait ôté tous mes biens ! Tu n'imagines pas cette force que je rêvais d'expulser contre lui, je n'avais plus personne à me confier... Alors quand cette chose est venue à moi et s'est liée à mon corps.. J'ai accepté de m'abandonner dans ce torrent de haine. Personne n'a jamais cherché à m'en faire sortir pour une raison valable, alors j'ai pris le nom de Venom... Et toutes personnes détruisant une vie allait devoir en payer le prix. Personne n'a le droit de subir le quart de ce que j'ai subi... C'EST IMPARDONNABLE ! » Jessica eut un mouvement de recul en pensant que Venom refaisait surface. Fausse alerte. Ce ne fut le temps que de quelques secondes avant qu’il ne disparaisse à nouveau. Les traits du visage crispés, la jeune femme resta silencieuse, l’écouta jusqu’au bout. « Tu m'as demandé quel genre de monstre j'étais ? Mais me vois-tu réellement comme un monstre ? La question est... quel genre de personne suis-je... ? »

Baissant légèrement le visage pour observer un point invisible devant elle, la brune lâcha un soupire alors qu’elle vint se poser en tailleur sur le sol, à ses côtés. Elle ne le retiendrait plus. De plus, elle sentait bien que petit à petit la fatigue s’emparait d’elle, et ce qu’elle venait d’entendre l’encourageait à ne rien faire. Il y eut plusieurs secondes de silence, alors que le regard bas, Jessica réfléchissait, méditait ses dernières paroles. Eddie pouvait très bien s’enfuir durant ce temps, elle ne le retiendrait pas. « Quel genre de personne es-tu … ? » Murmura-t-elle plus pour elle-même. Son visage se releva finalement vers Eddie alors que son regard contempla le sien. « Je suis très bien placée pour comprendre ce que tu ressens. Très bien placée pour dire que, même si cela ne me plaît pas de l’avouer, tu as de très bonnes raisons d’agir de la sorte. Dans un sens, à pourchasser ces criminels afin de mettre fin à leurs agissements et ce même si c’est via la mort, tu cherches à protéger la vie d’autrui. Si le décès de tous ces malfrats n’y était pas, je trouverais cela honorable. Je respecte cependant tes gestes, ta philosophie, sache-le. Sache également que je ne te retiendrais en rien en ce qui concerne tes futures actions. Mais. Jamais je ne serais d’accord avec l’idée de tuer quelqu’un, qu’il soit innocent ou non. J’aurais beau fermer les yeux, jamais je ne l’accepterais. Que ça soit toi, un autre, même quelqu’un considéré comme un justicier. »

A vrai dire, Jessica avait déjà tué des innocents, mais contre son gré. Et elle en gardait très mauvais souvenir. Chaque fois qu’elle se le remémorait, la culpabilité la rongeait. Et chaque fois, cela lui faisait un rappel sur le pourquoi elle défendait autrui de ceux qui, eux, adoraient cette sensation d’avoir détruit une vie. C’était la raison pour laquelle elle n’accepterait jamais le fait de tuer quelqu’un, même si ce quelqu’un était un voyou qui ne méritait que la mort suite à des actes monstrueux. Et à côté de cela, il y avait également une autre raison, celle qui la poussait à fermer les yeux sur les actes d’Eddie. « Tu sais … Lorsque j’étais enfant, j’étais aussi mourante. Par malheur, je me suis trop approchée d’une mine composée d’uranium radioactif et Dieu savait combien de temps il me restait. Mon dernier recours fut un échantillon qui n’avait même pas encore été testé, élaboré par mon père lui-même. Un échantillon à base d’araignées irradiées. C’est ce qui m’a … Sauvée ? Rendue comme tel aujourd’hui. » Son regard, qui s’était détourné vers la pénombre, recroisa le sien. « On est pareils, toi et moi. La seule différence, c’est que les voies que l’on a choisies divergent. »

_________________



- i'm a one woman army -

#teamneutre
Revenir en haut Aller en bas

avatar




DOUBLON : pietro f. maximoff.
CRÉDITS : LSD Art. Tumblr. Bazzart.
CÉLÉBRITÉ : Garrett Hedlund.
PSEUDO : LSD Art.
COULEUR RP : Darkred.
BALLES TIRÉES : 35
DOLLARS : 37283
NAISSANCE : 02/09/1994
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 22

ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans.
NOM DE CODE : Venom.
GROUPE : Vilains.
AFFILIATION : Solo.
STATUT CIVIL : Célibataire.
RACE : Humain.
JOB : Journaliste.
HUMEUR : Maussade.





unite we stand:
 





Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: a grim fate • ft. jessica.   Mer 19 Aoû - 14:23



❝ JESSICA X EDWARD

   ♦ eternity.



Mon passé dévoilé sans le moindre tabou, elle savait désormais comment Venom était né. Et les raisons qui m'ont poussé à agir ainsi envers les criminels et meurtriers de New York. J'aurai simplement espéré que dans ma reconstruction, il n'y ait pas de personnes servant un objectif contraire au mien. Mais je connaissais Jessica maintenant, et je me doutais bien qu'elle ne se détournerait jamais de ses idéaux. Il fallait penser que pour les jours les plus sombres on devait chercher un coin de clarté, les jours les plus froids on devait trouver un coin de chaleur. Les plus lugubres, il fallait les yeux ouverts face à la réalité, encaisser quitte à laisser les larmes couler, pour enfin les sécher. J'avais beau avoir des idéaux solides et une pleine confiance en moi, je ne donnerai jamais l'occasion à mes alliés de dessein l'occasion de me cerner totalement, sauf si je l'ai décidé. Mes yeux, je leur donnais l'occasion de dissiper la douleur d'une confrontation pour y voir plus claire et croire encore plus en mes objectifs.

Le moindre de mes mots était imprégné de la franchise la plus clairvoyante que je n'ai jamais employé dans toute ma vie. J'avais réussi à éloigner la haine en l'expulsant du plus profond de mes entrailles. Mais il y avait encore des restes de cette dernière en moi, des restes qui enlacent le symbiote et qui agissent comme... le rouage essentiel de ma mécanique vindicative. Son emprise s'allégea, mais je n'avais plus la force de l'attaquer, je ne voulais plus sauf si elle m'y forçait... Mais apparemment mon passé a du aiguisé sa sensibilité et de ce fait elle se retrouvait certainement aussi désarmée que moi. Après tout, elle doit aussi avoir un choc pour me voir ainsi, Edward en Venom. Elle reprit la formulation de ma phrase pour finalement emboiter sur une tirade des plus complètes. Il n'y avait pas photo. Elle comprenait mes actions ? Elle cherchait à tirer chaque sens caché de mon passé pour les rendre explicites.

Il est vrai que tuer ces meurtriers permettaient aux innocents de vivre, mais ma cause n'en restait pas moins... sale à ses yeux je suppose. Dans la mesure où j'utilisais ma force pour occire bon nombre de personnes. Je ne pouvais pas nier ce qu'ils trouvaient immoral, mais pour ma part... Cela pouvait sauver des dizaines de milliers d'autres personnes, définitivement. Pour finir sa tirade elle finit par me confirmer mes pensées, comme quoi jamais elle ne ploierait vis-à-vis de ma philosophie. Mais je me demandais simplement ce qui la poussait à ne pas poser un genou au sol et essayer de lâcher l'épée de Damoclès en pleine gorge de l'ennemi. D'un ennemi qui menace l'humanité, qui menace toute forme de vie au détriment de six milliards d'êtres humains. J'ignorais la limite de mes idéaux, mais il fallait que je les respecte pour me respecter moi-même. Me reculant légèrement alors que j'étais resté allongé, je finis par me mettre aussi en tailleurs.

Reprenant mon souffle, le regard surplombé par des sourcils froncés et surplombant des cernes sans doute un peu trop visibles. J'écoutais aussi son passé, qui tenait en quelques mots. Mais une profonde compassion s'invita et tentait de me convaincre de ne plus jamais me confronter à elle de par nos points communs. Mais elle, elle continuera de s'opposer à moi selon mes actions ? Si j'en crois ses dires, non. Elle avait donc un don de bonté que j'aurai sous-estimé voir pas remarqué ? C'était à prendre en considération et cela ajoutait une sorte d'apaisement. Les origines de Spider-Woman n'avaient pas autant de détails que les origines de Venom, mais je pouvais m'en contenter car les informations confiées à ma personne ne devaient pas vagabonder envers n'importe qui je pense. Alors je repris ma respiration, décidant de reprendre la parole.

« Et c'est bien parce qu'elles divergent que rien ne sera plus pareil selon toi ? Quand tu seras accompagnée un jour, imagines seulement que tu me fasses face. Fermeras-tu les yeux pour moi ? Ou tu reviendras sur ta parole pour ne pas te couvrir de honte auprès de ton entourage de justiciers ? »

C'était ce soir finalement que tout se jouait. Spider-Woman et Venom, Edward Brock et Jessica Drew. J'avais confiance en moi et peu importe la situation je ferai ce qui est juste. Si je devais trahir Osborn pour retrouver une vie dite normale... Je le ferai. Et s'il avait l'occasion d'oublier tout ses tourments et d'avancer sans entraves, il le ferait aussi. Ce n'était pas du chantage que je lui faisais faire, c'était une question pour qu'elle m'éclaircisse un peu la voie. Je ne savais pas comment j'allais devoir la considérer et peut-être qu'elle même, elle l'ignorait.  J'ai fini par me lever et m'avancer vers elle, lui tendant la main pour qu'elle se relève. Après quoi, j'avais fait une entorse à mon code d'honneur. Je n'ai pas éliminé la personne qui a entravé ma quête personnelle.

« Quoi que tu choisisses, je ne peux pas t'atteindre, je m'y refuse peu importe la situation. Je me dois de réécrire ma morale et m'y adapter. Jessica, promets au moi au moins de garder mon identité secrète... »



❝ retribution. ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: a grim fate • ft. jessica.   

Revenir en haut Aller en bas
 

a grim fate • ft. jessica.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le prochain Doc Fate (possible Spoil)
» [ANIME/MANGA/VN] Fate/Stay Night
» bleach:the blade of fate
» fate stay night
» Fate/Kaleid Liner Prisma Illya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
age of heroes. :: New York City :: Manhattan :: Times Square-