AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Les postes vacants sont à privilégier !


Partagez | .
 

 the bad, the good. ∞ harry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




JUKEBOX : one woman army ✰ porcelain black
DOUBLON : lysandra nora crawley + wanda marya maximoff + james buchanan barnes.
CRÉDITS : another.pan (avatar) + tumblr (gifs) + howl. (signa).
CÉLÉBRITÉ : emilia clarke.
PSEUDO : howl.
COULEUR RP : #cc3333.
BALLES TIRÉES : 60
DOLLARS : 34650
NAISSANCE : 18/12/1998
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : quatre-vingt-neuf ans. la vingtaine en apparence.
NOM DE CODE : spider-woman.
GROUPE : heroes.
AFFILIATION : aucune ; indépendante, anciennement shield & hydra.
STATUT CIVIL : célibataire.
RACE : humaine génétiquement modifiée.
JOB : justicière indépendante n'exerçant aucune profession civile particulière, ancienne agent double du shield & de l'hydra, ancienne détective privée.
HUMEUR : curieuse.


présentationfiche de liensfiche de topicsthe bad, the gooda grim fate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: the bad, the good. ∞ harry   Dim 9 Aoû - 11:33

the light.
jessica ∞ harry

Le job de Jessica était de rattraper les truands et de les livrer à la justice. Elle n’avait pas été entraînée pour arrêter de très grandes menaces et se diriger plus vers les délits mineurs était un choix. Peut-être songerait-elle plus tard à donner plus d’elle-même, mais pour le moment elle préférait se limiter. D’où son refus d’entrer dans cette prestigieuse équipe nommée les Avengers, composés d’individus que Jessica ne connaissait pas et qu’elle n’avait pas véritablement envie de connaître au vu des apparences. Le seul qu’elle avait brièvement croisé avait été Captain America, et ce fut à l’époque où le SHIELD se tenait encore actif. Et lorsqu’elle voyait les exploits de cette fine équipe, comme arrêter le Dieu de la Ruse en personne ou stopper une invasion robotique, elle avait de quoi tenir sa thèse. Donc les Avengers ? Non merci. Sa situation lui était assez plaisante telle qu’elle l’était actuellement.

Plusieurs voyous à la fois ? Pourquoi pas. Établir un plan ? Certainement pas. Elle n’en avait pas le courage, sachant de plus que chaque plan finissait par tourner au vinaigre et n’était jamais respecté tel qu’il avait été conçu. Foncer dans le tas ? Pas à ce point. Les observer ? Un peu était nécessaire quand même. Et surtout : agir de nuit. Tenter quoique ce soit en journée était risqué. Pourquoi ? En fait, c’était un vieil ami à elle qui l’avait mise sur la piste. De fil en aiguille, Jessica a débusqué ce qui s’avérait être un gang qui vendait de la drogue à tous coins de New York City. A les suivre, elle en est arrivée à découvrir leur planque principale, située très précisément dans le Bronx. Et c’était à ce QG, ce soir même, que Jessica allait faire son premier pas vers ces criminels.

Finalisant son costume en remontant ses gantelets, la brune masqua son visage alors que, pour se faire plus discrète, elle sortit de son appartement par la fenêtre, comme elle en avait l’habitude. En s’assurant que personne ne l’eut vue, Spider-Woman s’amusa à se balancer de toiles en toiles tandis que le vent ne se gênait pas à fouetter sa silhouette rendue écarlate par ses tissus. En journée, il ne fallait pas montrer ses dons. Pas devant tout le monde. Personne ne devait découvrir son secret après tout. Personne ne devait savoir que Spider-Woman était Jessica Drew. Et que Jessica Drew était Spider-Woman. Mais il fallait bien avouer que cette sensation, celle qu’elle ressentait actuellement, lui manquait horriblement. Pas étonnant qu’elle en profite un maximum le moment venu de ressortir le costume.

Il ne fallut que plusieurs minutes avant d’atteindre le Bronx. Mine de rien, Jessica allait à une vitesse supérieure à celle des transports. Il fallait dire que dans les airs, il était loin d’y avoir les bouchons. A la limite quand elle croise Spider-Man et les autres araignées. Se posant gracieusement sur le toit d’un immeuble, la jeune femme plissa les yeux à travers son masque alors que son regard se posa sur le bâtiment face au sien. Plusieurs hommes étaient à l’extérieur, et semblaient charger de vastes camions. Elle attendit plusieurs minutes ainsi à les observer alors qu’elle remarqua qu’un petit groupe, non armé, s’éloignait du centre de l’attention.

Fronçant les sourcils, elle se décida enfin à se lancer. D’un bond elle quitta la superficie du toit pour se poser au sol, en plein milieu du groupe d’hommes qui discutaient entre eux. Jessica aurait bien lancé une réplique cinglante à la Spider-Man ; le problème était qu’elle n’était pas Spider-Man. Enfin, surtout que ces abrutis se lancèrent en direction de l’héroïne, qui ne put même pas faire une entrée fracassante. Les idiots chargeaient alors que sur la défense, Spider-Woman analysa rapidement la situation. Deux derrière, un à sa droite et un autre à sa gauche, trois devant. Pinçant ses lèvres, elle s’éjecta du sol afin d’éviter d’être plaquée au sol par ces sept individus, mais repris directement le même point alors que de son poing, elle fonçait vers l’un des hommes. L’impact cloua ce dernier au sol alors que sans laisser le temps aux autres de réfléchir sur quoi faire, elle continua sa raclée. Chacun son tour. Mais elle ne pourrait pas éternellement être ainsi. Car elle savait parfaitement que d’autres arrivaient déjà, alertés par le bruit. Et s’ils étaient armés, elle était mal.

_________________



- i'm a one woman army -

#teamneutre
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : AWOLNATIONsail
DOUBLON : Ghost&Ghoul.
CRÉDITS : Systran (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Dane W. DeHaan.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #009900
BALLES TIRÉES : 46
DOLLARS : 35586
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 17/07/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans.
NOM DE CODE : The New Green Goblin.
GROUPE : Villains.
AFFILIATION : Le Maaal.
STATUT CIVIL : Célibataire aux idées tordues ; accessoirement marié à Chris.
RACE : Humain génétiquement modifié.
JOB : Propriétaire et gérant d'Oscorp, également fouteur de merdes.
HUMEUR : Impassible.

« we're not friends »



Comme quoi, tout est possible...:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: the bad, the good. ∞ harry   Mar 11 Aoû - 16:37


 the bad, the good


Perdu. Il ne pouvait décrire ce qu’il ressentait, pas même les quelques sentiments tentant de lui déchirer le cœur à maintes reprises. Il était simplement perdu, vide de bon sens. Criant à tue-tête qu’il ne sombrerait pas ; criant à tue-tête sans jamais entrouvrir les lèvres. La folie le poussait à croire que ses démons hurlaient à sa place, et pourtant, il n’était pas fou. Du moins, c’est ce qu’il croyait. Le souffle court, il scruta les milliers d’étoiles à travers ses lunettes de soleil. Il ne semblait pas en colère –mais peut-être mélancolique, voire joyeux. Déambulant dans un coin quelque peu reculé du peuple, il n’avait pas la moindre idée de l’endroit où ses jambes l’emmenaient. Il suivait son instinct, le sourire jusqu’aux oreilles ; légèrement troublé, confus. S’il se voyait dans cet état, il se trouverait probablement minable. Qui aurait pensé que, lui aussi, pouvait plonger dans un état d’ivresse, au beau milieu de la nuit ? Vision floue, gorge sèche, les bras frêles tombant le long de son corps. Intrépide, il s’avançait dans la pénombre sans fin.

À vrai dire, il se sentait beaucoup mieux à chaque pas sur le sol. La nuit était étrangement calme, peut-être trop calme. Le silence restait un vacarme assourdissant pour Harry, même si parfois, il n’en s’en plaignait pas. Ces derniers mois furent tranquilles pour le jeune héritier d’Oscorp, bien que les rumeurs sur son retour l’ennuyaient. Une fois en « bonne » santé, il annoncera officiellement reprendre Oscorp. Quand il ne craindra plus de s’écrouler au moindre faux geste. Il n’y avait jamais totalement réfléchi ; à quel point une simple personne était capable de détruire autrui avec quelques mots. Et quand cette personne qui s’autoproclamait « héros » ne faisait qu’arracher le peu d’espoir aux gens... N’importe qui pouvait devenir Spider-Man.

Les pensées d’Osborn furent interrompues par une voix masculine. Puis deux. Puis trois. Puis quatre. Six voix distinctes, peut-être plus, même. Le jeune brun n’aurait sans aucun doute pensé qu’un jour il se cacherait, dans le but d’écouter une conversation. Il ne saisit que quelques mots ; trop peu pour comprendre ce qui se tramait. Un léger sursaut, des cris, et plus rien. Harry déglutit, se penchant timidement afin d’observer les hommes. Dieu merci, sa vue était nettement plus nette, ce qui l’aida dans son observation. Six hommes étaient à terre, et le dernier n’allait probablement pas tarder à s’effondrer autour de ses camarades. On aurait pu penser qu’un grand chauve, hyper musclé, tatoué vingt-quatre fois au visage et au corps était la cause de ce ‘massacre’, mais... Non. Une femme. Cette création –supposée- innocente, tendre, douce de Dieu, l’adorable femme. Oh, regardez l’adorable femme botter le cul des vilains monsieurs. Plus qu’intrigué, Harry ne lâchait pas la demoiselle des yeux. Quel costume... Ridiculement semblable à... À qui ? À Spider-Man, à Peter ? Certainement une autre copie. Enfin, il pouvait penser ce qu’il voulait de l’héroïne (?), mais il devait l’admettre : elle était très habile. Hormis cet affreux costume, rien ne lui déplaisait ; peut-être songerait-il à lui proposer de le rejoindre. Encore fallait-il qu’elle se débrouille avec un peu plus d’individus. Certains semblaient être alertés par le bruit –décidément, Harry avait trouvé une place merveilleuse pour regarder toute la scène. Une petite idée effleura son esprit. Son sourire, qui avait disparu entre-temps, était plus éclatant que jamais. Si ce n’était pas assez, alors pourquoi ne pas en rajouter ? Harry aperçu au loin un ‘petit’ groupe d’hommes –une dizaine, voire plus-, non armés, cherchant la provenance des cris en détresse. Good luck, sweetheart. « Eh, fit-il afin d’obtenir l’attention des inconnus. Je ne suis pas votre ennemi. En revanche, je sais où votre vraie ennemie se trouve. » Osborn pointa son index vers le lieu du crime. Il regarda la meute se précipiter vers l’endroit indiqué. Génial, ils sont complètement idiots. Satisfait, Harry regagna son coin d’observation, prêt à examiner chaque fait et geste de la demoiselle.





FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : one woman army ✰ porcelain black
DOUBLON : lysandra nora crawley + wanda marya maximoff + james buchanan barnes.
CRÉDITS : another.pan (avatar) + tumblr (gifs) + howl. (signa).
CÉLÉBRITÉ : emilia clarke.
PSEUDO : howl.
COULEUR RP : #cc3333.
BALLES TIRÉES : 60
DOLLARS : 34650
NAISSANCE : 18/12/1998
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : quatre-vingt-neuf ans. la vingtaine en apparence.
NOM DE CODE : spider-woman.
GROUPE : heroes.
AFFILIATION : aucune ; indépendante, anciennement shield & hydra.
STATUT CIVIL : célibataire.
RACE : humaine génétiquement modifiée.
JOB : justicière indépendante n'exerçant aucune profession civile particulière, ancienne agent double du shield & de l'hydra, ancienne détective privée.
HUMEUR : curieuse.


présentationfiche de liensfiche de topicsthe bad, the gooda grim fate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: the bad, the good. ∞ harry   Mar 11 Aoû - 19:48


one woman army.
jessica ∞ harry


Plus Jessica en cognait, et plus il en arrivait. La voilà encerclée par toute une bande de voyous, et la brune voyait bien qu’une énième bande arrivait vers elle. Fronçant les sourcils, dents serrées et poings repliés sur eux-mêmes, Jessica laissait son regard aller d’homme en homme. Tous autour d’elle, ils attaquaient chacun leur tour. Parfois en paire, parfois certains étaient plus gros que les autres. Spider-Woman tenait la cadence, mais elle ne pouvait pas rester éternellement ainsi. « Bon, vous avez fini de jouer ? » Lança-t-elle à leur intention. Un sourire apparu sur ses lèvres sous les regards incertains des vendeurs de drogue. Il était clair qu’ils savaient frapper. Mais également qu’ils étaient loin d’être très doués, et encore moins très intelligents. Jessica analysa rapidement la situation alors que ses poings heurtaient de gestes vifs les visages et estomacs de ses cibles.

Puis, sans prévenir, elle tissa une toile de chacune de ses mains au sol alors qu’elle s’éjecta dans les airs. Il fallait passer au niveau supérieur. Une aura de couleur jaune-verte envahit ses mains. Il fallait qu’elle se serve de ses charges bioélectriques. En espérant qu’elle n’en perdrait pas le contrôle et ne tue l’un d’entre eux par erreur. Ces hommes devaient être au courant du phénomène super-héros dans la ville, ils avaient bien fini par déduire que Jessica en faisait partie ? Que Jessica faisait partie de ceux dont le devoir était de casser la figure des hommes comme eux. Que son devoir était de les arrêter, puis ensuite de les enfermer entre trois murs et une rangée de barreaux ? Alors tuer l’un d’entre eux serait bon prétexte pour que Jessica finisse à son tour en prison, et elle imaginait bien que ces pourritures ne se gêneraient pas pour la dénoncer.

Lorsqu’elle reposa les pieds sur terre, ce fut un peu plus loin. Les hommes l’avaient suivie du regard tout au long de son saut et savaient exactement la nouvelle position de Spider-Woman. Certains ne semblaient pas décidés à se ramener en remarquant les mains de l’héroïne se voiler de cette couleur qui ne leur inspirait guère confiance. Mais il y en a d’autres qui n’y firent même pas attention, et ils se jetèrent la tête la première vers elle. Ils étaient moins nombreux, c’était déjà ça, et elle ne se retrouvait plus prisonnière des corps de ces hommes. Elle était plus libre de ses mouvements. Elle attendit que le premier s’approche, puis ensuite le second. Chacun se prirent des coups bien placés, et un à un, Jessica parvient à les réduire à néant. Lorsqu’elle s’approcha de ceux tétanisés sûrement par la peur, elle n’eut même pas besoin de se défendre. Elle acheva le dernier, celui qui voulait se relever une dernière fois, avec une barre de métal trouvée à proximité. Un bon coup contre le crâne et il dormait enfin. Relâchant la barre, Jessica agita ses cheveux pour les ramener en arrière, et remonta son gantelet rebelle qui avait voulu s’échapper. Elle en était arrivée à bout, finalement. Et sans qu’elle ne soit trop amochée.

_________________



- i'm a one woman army -

#teamneutre
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : AWOLNATIONsail
DOUBLON : Ghost&Ghoul.
CRÉDITS : Systran (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Dane W. DeHaan.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #009900
BALLES TIRÉES : 46
DOLLARS : 35586
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 17/07/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans.
NOM DE CODE : The New Green Goblin.
GROUPE : Villains.
AFFILIATION : Le Maaal.
STATUT CIVIL : Célibataire aux idées tordues ; accessoirement marié à Chris.
RACE : Humain génétiquement modifié.
JOB : Propriétaire et gérant d'Oscorp, également fouteur de merdes.
HUMEUR : Impassible.

« we're not friends »



Comme quoi, tout est possible...:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: the bad, the good. ∞ harry   Ven 14 Aoû - 16:52


 the bad, the good


Déçu. Il était déçu.
Il se sentait presque trahi. La stupidité des hommes était... Inébranlable. C’était trop. Trop de conneries pour Harry. Il n’était même plus amusé de la situation, mais effrayé. Effrayé en pensant que des pauvres mamans aient mis au monde des enfants aussi idiots. Il aurait aimé que le cerveau de certains soit aussi gros que leurs muscles. Vraiment. Ils regardaient leurs compagnons tomber à terre, un à un. Aucun n’avait-il donc pensé à attaquer en groupe ? Du moins, plus que deux personnes ? Heureusement que ces gugusses n’étaient pas payés pour ça. Poussant un soupire plus qu’exaspéré, Harry regardait les hommes se faire détruire petit à petit. Et plus rien. Plus de demoiselle. « Ehh ? » Le petit murmure venant du gosse friqué se voulait déçu. Encore et encore. Il était prêt à décamper, mais un brouhaha, plus reculé, l’interpella. Qu’est-ce qu’ils ont ? Sortant de sa ‘cachette’, Harry plissa les yeux et découvrit que la femme était de nouveau prête à se battre. Il s’adossa contre un mur, les bras croisés, mais cette fois-ci en portant plus d’attention sur l’héroïne.

Incroyable. Elle était juste... Incroyable.
Habile, forte, concentrée. Il était presque émerveillé en voyant les aptitudes de sa proie. Il la voulait. Ce serait du gâchis qu’un tel phénomène ne pense qu’au bien. Il fallait qu’elle abandonne sa vie de justicière masquée. Un nouveau sourire se dessina sur ses lèvres. Elle avait terminé de passer le ménage. Le dernier pitre fut achevé –romantiquement- par une barre de métal. Joli choix. Titubant légèrement, Harry laissa ses bras tomber le long de son corps, qui lui, avançait petit à petit. Il fixa un court instant la –magnifique- chevelure de la brune, retenant un petit rire. « Outch ! C’était plutôt dur, ça. Tu aurais pu lui briser la nuque. » Sauf qu’aucun héros ne tue les citoyens, même des malfaiteurs, hein ? Après tout, c’était bien mieux de les détruire de l’intérieur, comme Spider-Man avait fait avec Harry. Assassiner les ‘vilains’ était un acte certainement trop doux à leurs yeux, il fallait qu’il puise dans les pires faiblesses d’autrui, pour les ronger de l’intérieur. Son fameux petit rire retentit. « C’mon ! Tu aurais lui briser la nuque. Ce n’est pas comme s’il manquerait à quelqu’un. » Pourquoi ce discours sans réelle utilité ? Harry guettait la moindre réaction de la demoiselle. Était-elle du genre à péter les plombs dès qu’une personne ‘insultait’ une autre, à terre ? Même si, dans ce contexte, il n’avait pas totalement faux. Du moins, la dernière victime de la brune ne devait pas être si innocente que ça. Un gros nounours dealer, voleur, menteur. Si Osborn ne se considérait pas ainsi –déjà, il n’était pas dealer-, c’est certainement parce que son corps frêle n’était rien à côté du costaud, et qu’il était plus... Rusé ? Oh, pardon. Beaucoup plus rusé. Bien que provoquer l’héroïne était l’exemple même d’un sale gosse. Et Harry était un sale gosse. Mais il avait confiance en ses talents d’orateur. « Un peu comme tous ces gars, à vrai dire. Tu devrais tous les tuer. Et comme je te donne ce conseil, logiquement, je garderai le silence. »






FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : one woman army ✰ porcelain black
DOUBLON : lysandra nora crawley + wanda marya maximoff + james buchanan barnes.
CRÉDITS : another.pan (avatar) + tumblr (gifs) + howl. (signa).
CÉLÉBRITÉ : emilia clarke.
PSEUDO : howl.
COULEUR RP : #cc3333.
BALLES TIRÉES : 60
DOLLARS : 34650
NAISSANCE : 18/12/1998
INSCRIPTION : 06/08/2015
ÂGE IRL : 18

ÂGE DU PERSONNAGE : quatre-vingt-neuf ans. la vingtaine en apparence.
NOM DE CODE : spider-woman.
GROUPE : heroes.
AFFILIATION : aucune ; indépendante, anciennement shield & hydra.
STATUT CIVIL : célibataire.
RACE : humaine génétiquement modifiée.
JOB : justicière indépendante n'exerçant aucune profession civile particulière, ancienne agent double du shield & de l'hydra, ancienne détective privée.
HUMEUR : curieuse.


présentationfiche de liensfiche de topicsthe bad, the gooda grim fate



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: the bad, the good. ∞ harry   Lun 24 Aoû - 13:35


one woman army.
jessica ∞ harry


Jessica se demandait parfois comment des abrutis tels ceux qu’elle venait d’abattre pouvaient gérer un réseau aussi important. Une branche de la vente de drogue, quoi. Il fallait être un minimum intelligent pour savoir gérer ce genre de réseau. Du moins, c’était ce que la brune pensait, cette idée venait de se trouver contrée ce soir même. Fronçant les sourcils à travers son masque, son regard divergea d’homme en homme, tous là tassés au sol après s’être pris la raclée de leur vie. Maintenant, ils sont prévenus. Et la justicière les ligotera avant d’appeler plusieurs minutes plus tard les forces de l’ordre afin qu’elles viennent les arrêter pour de bon et les mettre derrière les barreaux. Cependant, en cette nuit, il allait y avoir un imprévu.

Un imprévu d’une taille telle qu’un petit con milliardaire qui avait voulu jouer avec l’araignée. L’homme, du moins, l’homme-araignée. Celui à qui en voulait autant son ami Eddie. Celui à qui en voulait énormément de vilains, finalement … Entre Venom, Electro et maintenant son ex-meilleur ami d’enfance et aujourd’hui bouffon, Peter s’était décidément attiré les foudres de pas mal d’ennemis à la hauteur. Pendant que Jessica ramassait la petite vermine des rues. Mais bon, après, c’était un choix. Spider-Man avait choisi d’être autant exposé au danger, mais son homologue féminin moins, c’était ainsi. Se craquant le cou, le jeune homme se pointa enfin. Enfin ? Non pas que Jessica avait décelé sa présence, mais disons qu’il avait semblé être sur les lieux depuis un moment déjà.

« Outch ! C’était plutôt dur, ça. Tu aurais pu lui briser la nuque. » Ce fut une remarque qui déplu à Jessica qui, à nouveau, fronça les sourcils alors que ses paupières, toujours à travers son masque, se plissèrent. Pourtant, elle n’en dit rien de bien méchant et ne tenta aucun geste brusque à son égard pour le moment. Elle eut un sourire en coin. « C’est ce que tu aurais fait, hein ? N’est-ce pas ? » La justicière se rapprocha du milliardaire, garda ce sourire espiègle fixé aux lèvres, restant néanmoins sur ses gardes si jamais le petit Harry tenterait quoique ce soit contre elle, malgré son attitude montrée plutôt ouverte et posée. « Toi. Tu tuerais pour le plaisir ? Tu tuerais car leur gueule ne te plaît pas ? Est-ce que je me trompe ? Tu es le parfait stéréotype du type sans pitié pour la vie humaine qui n’hésiterait pas à sacrifier un innocent. Tu portes bien ton nom, Bouffon. Et tu nous mets sur le dos tes petits caprices d’enfant gâté, en plus. »

« C’mon ! Tu aurais dû lui briser la nuque. Ce n’est pas comme s’il manquerait à quelqu’un. » La brune recula d’un pas, d’un unique pas, alors qu’elle toisa le jeune homme. « Qu’il manque à quelqu’un ou non, du sang coule dans ses veines et aux dernières nouvelles, je suis là pour arrêter et non tuer des innocents corrompus par le mal, par cette facette qu’ils ont préféré exploiter plutôt que d’accomplir des gestes bons. » Lui répondit-elle simplement. S’il manquerait à quelqu’un ? Qui savait la vie que menait cet homme à travers sa carrière de criminel. Jessica préférait avouer aux yeux du peuple ses mauvaises actions plutôt que de laisser une famille derrière lui en pleurs, sans qu’ils ne sachent réellement qui était l’homme si proche d’eux.

« Un peu comme tous ces gars, à vrai dire. Tu devrais tous les tuer. Et comme je te donne ce conseil, logiquement, je garderai le silence. » Serrant les dents, la femme-araignée se retourna vivement alors qu’elle vint brutalement plaquer contre le mur le jeune homme. « Écoute-moi bien, saleté. Tu crois réussir à m’acheter ? Tu crois réussir à me faire changer de bord ? Tu crois sincèrement que je me rallierais à ta cause ? Bouhouhou, pauvre bestiole. Tu es tout seul. Tu as besoin d’allié, mais tu es tout seul. Et je veillerais à ce que tu le restes. Tu as assez causé de tort comme ça. » Elle lâcha son col pour se reculer légèrement, alors qu’elle prit un temps pour l’observer. « Tu as de la chance d’être en si mauvais état. Tu serais sinon retourné à Ravencroft aussi vite que tu en es ressorti, pourriture. »

_________________



- i'm a one woman army -

#teamneutre
Revenir en haut Aller en bas

avatar




JUKEBOX : AWOLNATIONsail
DOUBLON : Ghost&Ghoul.
CRÉDITS : Systran (avatar) + tumblr (gifs).
CÉLÉBRITÉ : Dane W. DeHaan.
PSEUDO : Systran.
COULEUR RP : #009900
BALLES TIRÉES : 46
DOLLARS : 35586
NAISSANCE : 09/01/2002
INSCRIPTION : 17/07/2015
ÂGE IRL : 15

ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-et-un ans.
NOM DE CODE : The New Green Goblin.
GROUPE : Villains.
AFFILIATION : Le Maaal.
STATUT CIVIL : Célibataire aux idées tordues ; accessoirement marié à Chris.
RACE : Humain génétiquement modifié.
JOB : Propriétaire et gérant d'Oscorp, également fouteur de merdes.
HUMEUR : Impassible.

« we're not friends »



Comme quoi, tout est possible...:
 




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: the bad, the good. ∞ harry   Lun 24 Aoû - 19:35


 the bad, the good


« Toi. Tu tuerais pour le plaisir ? Tu tuerais car leur gueule ne te plaît pas ? Est-ce que je me trompe ? Tu es le parfait stéréotype du type sans pitié pour la vie humaine qui n’hésiterait pas à sacrifier un innocent. Tu portes bien ton nom, Bouffon. Et tu nous mets sur le dos tes petits caprices d’enfant gâté, en plus. »

Il poursuivait, ignorant ses dires, comme le pire des gosses, acerbe, comédien, haineux. Il utiliserait probablement ses paroles par la suite, usant de ce dialogue pour ainsi le transformer en arme redoutable. Certes, dans son état, il ne valait pas mieux qu’un Peter en arrêt de travail. Embrouiller, manipuler, pour seulement quelques coups en pleine face, avec quelques mots, ce n’était rien. Pour ce qui était de poser sa merde, Osborn était un professionnel. Les emmerdes pour ce merdeux, rien de plus facile. « Qu’il manque à quelqu’un ou non, du sang coule dans ses veines et aux dernières nouvelles, je suis là pour arrêter et non tuer des innocents corrompus par le mal, par cette facette qu’ils ont préféré exploiter plutôt que d’accomplir des gestes bons. » De bons gestes. Innocents. Le mal. Il n’y avait qu’un pas entre le Bien et le Mal. Si ces ‘innocents’ avaient sombré dans le côté obscur, c’était qu’une faible partie de leur cœur le souhaitait. Peut-être étaient-ils bons, autrefois. Mais cela appartenait au passé. De simples pourritures de la société, crachant sur les lois.

Harry, lui, était différent. Sa cause était juste ; du moins, pour lui. Il se fichait pas mal de l’avis des autres, de ce qu’ils pouvaient penser de lui : après tout, ce gamin était considéré comme un ‘sans cœur’. Si les justiciers ne voyaient qu’un criminel assoiffé de vengeance, autant prendre ce rôle à cœur. « Écoute-moi bien, saleté. Tu crois réussir à m’acheter ? Tu crois réussir à me faire changer de bord ? Tu crois sincèrement que je me rallierais à ta cause ? Bouhouhou, pauvre bestiole. Tu es tout seul. Tu as besoin d’alliés, mais tu es tout seul. Et je veillerais à ce que tu le restes. Tu as assez causé de tort comme ça. » Le dos du milliardaire vint rencontrer la dureté du mur. Glacial. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, qui attendaient de s’ouvrir afin de répliquer. A la place, une langue quelque peu timide dansa sur ces fameuses lèvres sèches avant qu’il n’avale sa salive. « Tu as de la chance d’être en si mauvais état. Tu serais sinon retourné à Ravencroft aussi vite que tu en es ressorti, pourriture. » Oh, c’est qu’elle était bien renseignée, la petite ! Les paroles de trop. Qu’importe la douleur sur sa lèvre inférieure, Harry ne put retenir un rire moqueur. « Oh, oui, évidemment. Les ordures d’innocents que tu refuses de tuer semblent s’être facilement noyés dans le mal. Si ce n’est pas moi, quelqu’un d’autre –ou quelque chose- t’ouvrira les yeux. Ne te préoccupe donc pas de moi, j’ai toujours été seul, car je n’ai besoin de personne. Tu as du temps. C’est ce que nous avons de plus précieux. Je n’ai plus le temps. Plus le temps pour Ravencroft. » Et il n’avait plus le temps pour rien. Il pouvait crever du jour au lendemain. Se redressant, Harry finit par s’avancer lentement vers son interlocutrice, le sourire toujours collé aux lèvres. « Je ne vois pas ce que j’ai pu faire pour m’attirer ta haine. Est-ce un truc d’araignée ? Une fois arrivé à quelques centimètres de la demoiselle, sa main se glissa sur son épaule, presque confiante. Il y a une raison à tout. Peter est ma raison. C’est de sa faute, entièrement sa faute si sa blonde s’est fracassé le cou. Je me suis simplement délecté de l’instant. Il m’a tenté, il a voulu jouer. Alors jouons. » Sur ce brin d’ironie, il retira sa main, la laissant trembler dans le vide. Harry fit un pas en avant, et se retrouva derrière la brune. Il n’allait pas rester ici plus longtemps. Qu’importe ses paroles, l’héroïne devait être aussi stupide que Spider-Man.






FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: the bad, the good. ∞ harry   

Revenir en haut Aller en bas
 

the bad, the good. ∞ harry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parodies Harry Potter de chansons
» Convention harry potter
» Quel est votre tome préféré de Harry Potter ?
» Quel est votre personnage préféré dans Harry Potter
» Ou habite HARRY???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
age of heroes. :: New York City :: The Bronx-